Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Messahel est une "honte" pour la la diplomatie algérienne (militants algériens)


Mardi 24 Octobre 2017 modifié le Mercredi 25 Octobre 2017 - 08:18




Said Aknine
Said Aknine
Des militants algériens des droits de l’Homme ont sévèrement critiqué la sortie du ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel accusant le Maroc de "recycler l’argent du haschisch via ses banques dans le continent", le qualifiant de "honte" pour la diplomatie algérienne.

"C’est une honte pour l’Algérie d’avoir des gens comme Abdelkader Messahel à la tête de sa diplomatie", ont déploré Said Aknine et Samir Belateche, qui étaient les invités de l'émission "Retro-info" de la chaine de télévision "Al Magharibia".

S’exprimant lors d'un panel dédié à la diplomatie économique organisé à l'occasion de la 3ème édition de l’université du Forum des chefs d’entreprises, "Messahel n’a pas pu se retenir et a explosé de haine, suite aux déclarations de chefs d’entreprises algériens qui ont fait l’éloge de la percée remarquable d’entreprises marocaines en Afrique", ont-ils rappelé.

"Messahel est d’origine marocaine et que pour prouver son algérianité, il ne peut le faire qu’en fustigeant un pays frère, le Maroc", ont-ils expliqué.

"La haine qu’attise le régime algérien contre nos frères marocains pour faire diversion, semble se retourner contre ses initiateurs, eu égard aux nombreuses réactions d’opposants algériens des plus honnêtes et engagés sur les réseaux sociaux, condamnant les odieuses, ignobles et sordides déclarations du ministre algérien des Affaires étrangères sur le Royaume du Maroc", ont-ils affirmé.

Notant que l’Algérie et le Maroc doivent s’unir pour constituer ce que l’Allemagne et la France font aujourd’hui pour l’Europe, ces militants soutiennent que "le Maroc est un pays frère qui nous a grandement aidé lors de notre révolution".

Ils se sont déclarés "étonnés" des propos du ministre algérien des Affaires étrangères qui a déclaré que "L’Egypte passe son temps à prêter de l’argent". "C’est incroyable qu’un ministre des Affaires étrangères ne sait même pas faire la différence entre prêter et emprunter de l’argent", ironisent-ils.
Mardi 24 Octobre 2017 - 08:59





Nouveau commentaire :
Twitter