Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Meetings, débat inédit : dernière ligne droite de la présidentielle en Tunisie


Vendredi 11 Octobre 2019 modifié le Samedi 12 Octobre 2019 - 09:49




Meetings, débat inédit : dernière ligne droite de la présidentielle en Tunisie
Des milliers de partisans des deux finalistes de la présidentielle en Tunisie se sont rassemblés séparément vendredi à Tunis à quelques heures d'un débat télévisé inédit entre deux candidats diamétralement opposés.

Le face-à-face prévu à 21H00 locales (20H00 GMT) entre l'universitaire Kais Saied, 61 ans, et l'homme d'affaires et des médias Nabil Karoui, 56 ans, clôt une campagne rocambolesque, marquée par la libération mercredi du second, incarcéré depuis un mois.

Sa libération a relancé la campagne électorale, et les candidats jouent leurs dernières cartes, samedi étant jour de silence électoral avant le second tour de la présidentielle dimanche.

Un important important dispositif de sécurité a été déployé sur l'avenue Bourguiba, au coeur de Tunis.

D'un côté de l'avenue, des partisans, plutôt jeunes, de l'universitaire sans parti se sont rassemblés près d'une petite estrade, brandissant banderoles et pancartes. Leur candidat n'est pas présent.

"Le peuple veut Kais Saied", "Vive la Tunisie !", s'époumonent-ils.

Un quinquagénaire enveloppé dans un drapeau national profite de l'aubaine, vendant écharpes et drapeaux aux couleurs de la Tunisie. "C'est pour tous les Tunisiens"!.

A l'autre bout de l'avenue aux ficus taillés, c'est une imposante scène de concert, avec arche et écran géant, qui a été installée pour le premier et dernier meeting de campagne de Nabil Karoui. Ici le public est nettement plus âgé, mais pas plus nombreux.

"Il tend la main aux pauvres", lance un partisan entre deux âges, casquette vissée sur la tête.

Ces rassemblements se tiennent à quelques heures d'un duel télévisé entre les deux présidentiables, une première dans le pays pionnier du Printemps arabe.

"Toute ma famille l'attend avec impatience", confie dans un grand sourire Marwa, 28 ans, tailleur et lunettes de soleil. "Nous savons déjà pour qui nous allons voter, mais le débat pourrait aider des électeurs hésitants à choisir".

Au premier tour de la présidentielle le 15 septembre, les deux outsiders sont arrivés en tête, balayant les dirigeants sortants, sanctionnée dans les urnes par des Tunisiens exaspérés par le chômage, l'inflation, et des services publics défaillants.

M. Saied, un austère spécialiste du droit constitutionnel, a obtenu 18,4% des voix contre 15,5% pour M. Karoui, un homme d'affaires clivant au verbe facile, candidat sous les couleurs de Qalb Tounes, un parti qu'il a fondé en juin.

Le 23 août, le publicitaire avait été arrêté et placé en détention pour "fraude" et "blanchiment d'argent".

Le débat organisé sur la chaîne publique Wataniya doit être diffusé sur la plupart des chaînes locales, et plusieurs chaînes étrangères.

Il sera "plus interactif" que les trois soirées politiques avec 24 candidats au premier tour, qui avaient été massivement suivies, assure Belabbès Benkredda, l'un des organisateurs.
Vendredi 11 Octobre 2019 - 20:08





Nouveau commentaire :
Twitter