Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Mawazine 2017 : une soirée d'ouverture exceptionnelle en présence de Charles Aznavour


Samedi 13 Mai 2017 modifié le Dimanche 14 Mai 2017 - 08:14

La 16e édition du festival Mawazine rythmes du monde (12-20 mai) a accueilli pour sa première soirée officielle une programmation de haut niveau qui a mis à l’honneur le crooner français Charles Aznavour et des artistes nationaux et internationaux, indique l’association Maroc culture, initiatrice de cet évènement.




La première, jeudi 11 mai, a permis au public de (re)découvrir un des plus grands auteurs-compositeurs, interprètes et musiciens de l’Afrique : le célèbre Youssou N'Dour, un fidèle de Mawazine qui a su, en quelques années, se hisser au rang de star et de référence de la musique mondiale, indique-t-on dans un communiqué.

Le lendemain, vendredi 12 mai, c’est avec une légende vivante que les festivaliers avaient rendez-vous sur la scène du Théâtre National Mohammed V. Pendant une heure, Charles Aznavour a bercé, dans une salle comble, un public venu nombreux écouter (et fredonner) les plus grands tubes du maître crooner, ajoute la même source.

Nommé "Entertainer of the Century" par CNN en 1988, le grand Charles mène une carrière unique qui s’échelonne sur 70 ans. A la clé : plus de 100 millions de disques vendus, 1 200 chansons, 80 films, 294 albums, des centaines de disques d’or, de platine et de diamant, et des milliers de concerts dans 94 pays à travers le monde.

De star, il était aussi question à l’OLM, où la Britannique Ellie Goulding, 30 millions d’albums vendus au compteur, a fait forte impression avec les mélodies électro-pop enivrantes qui ont fait son succès depuis son premier album en 2010. Très présente sur les réseaux sociaux, où elle compte quelque 30 millions d’abonnés, la pétillante chanteuse a montré aux festivaliers combien sa place à part dans le monde de la musique, où elle cumule les récompenses et la reconnaissance critique, était amplement méritée, rappelle le communiqué.

Site d’expression privilégié des musiques orientales, la scène Nahda a à son tour offert un très grand moment de musique avec le célèbre Sami Yusuf, auteur, compositeur, interprète et poète proclamé “britannique musulman le plus populaire au monde”.

A travers sa musique, qui évoque sa relation avec l’islam, le chanteur a célébré l’amour, la tolérance et la miséricorde, en revendiquant une authenticité rare et une passion intacte pour les patrimoines traditionnels, ajoute-t-on précisant que cet engagement lui a permis de vendre pas moins de 34 millions de disques et de révolutionner les “anasheeds” en donnant naissance à un nouveau genre musical.

Très attaché aux artistes du Maroc, Mawazine a comme toujours réservé un place de choix aux chanteurs et musiciens du royaume. La scène de Salé a ainsi été le théâtre des prestations remarquées de plusieurs grandes figures du répertoire national dont Fatima Zahra Laâroussi, Tahour, Latifa Raafat, Orchestre Regragui et Abderrahim Souiri, indique le communiqué.

Festival africain engagé dans la valorisation de toutes les musiques du continent, Mawazine a aussi été pour ce premier soir le haut lieu du métissage. Sur la scène Bouregreg, Panache Culture a livré un savant mix de plusieurs styles musicaux : du reggae pur jus ouvert sur des influences orientales et des sonorités nord-africaines. Très applaudi, le groupe a abordé avec brio les thèmes de la vie quotidienne. « Le tout avec une énergie positive qui a fait voyager le public dans un monde musical surprenant et innovant », conclut le communiqué.

Créé en 2001, le festival Mawazine Rythmes du Monde est le rendez-vous incontournable des amateurs et passionnés de musique au Maroc. Avec plus de 2 millions de festivaliers pour chacune de ses dernières éditions, il est considéré comme le deuxième plus grand événement culturel au monde. Organisé sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, Mawazine offre neuf jours durant une programmation riche et exigeante qui mêle les plus grandes stars du répertoire mondial et arabe, faisant des villes de Rabat et Salé le théâtre de rencontres exceptionnelles entre le public et une kyrielle d’artistes de renom.

Atlasinfo (avec MAP)


Samedi 13 Mai 2017 - 15:52





Nouveau commentaire :
Twitter