Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Marrakech: 57 pays participent à la 5e Conférence ministérielle euro-africaine sur la migration


Mercredi 2 Mai 2018 modifié le Mercredi 2 Mai 2018 - 22:49

Marrakech (Yza Cherqi)




C’est à Marrakech que s’est tenue la cinquième Conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le développement. Cet événement d’envergure a rassemblé pas moins de 26 pays africains et 31 européens. La représentante spéciale du SG de l’ONU sur la migration, des émissaires de la CEDEAO, de la Commission européenne et de l’Office International de la Migration ont également assisté à cette conférence qui a réuni des ministres tant européens qu’africains.

Des entretiens en marge de cette conférence ont également été inscrits au programme. Axés sur les moyens de nature à renforcer la coopération en matière de migration, ces réunions, tenues par le ministre de l’intérieur, Abdelouafi Laftit avec le ministre portugais de l’Administration interne, Eduardo Cabrita, les ministres de l’intérieur du Ghana, Ambrose Dery, de la Gambie, Ebrima Mballow et le ministre de la sécurité au Burkina Faso, Clement Pengwenda Sawadogo, ont été l’occasion pour ces responsables de se féliciter de l’esprit du processus de Rabat et de la tenue de cette conférence à Marrakech.

Lancé en 2006, à l’initiative de l’Espagne, de la France, du Maroc et du Sénégal, le Processus de Rabat ou dialogue euro-africain sur la migration et le développement, a pour objectif de promouvoir le développement de politiques migratoires, et plus particulièrement les synergies entre migration et développement. Il rassemble près de 60 pays partenaires européens et africains d’Afrique centrale, de l’ouest et du nord, ainsi que la Commission européenne et la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

« Il s’agit pour l’ensemble de ces partenaires de discuter, dans un esprit d’échange, des questions liées à la migration et à la mobilité notamment la gestion des synergies entre la migration et le développement, ainsi que la lutte contre la migration irrégulière », explique un spécialiste de la migration.

C’est à Marrakech lors de cette cinquième Conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le développement que la Belgique a cédé au Burkina Faso la présidence du processus de Rabat. La Belgique avait hérité du fauteuil présidentiel en mars 2017 après que le Mali lui ait passé le témoin et ce en vertu d’une alternance entre les deux rives de la Méditerranée.

Rappelons que du 5 au 7 décembre prochains, Marrakech abritera le 11e Forum mondial sur la migration et le développement, co-présidé cette année par le Maroc et l’Allemagne. Ce meeting sera un test grandeur nature avant l’organisation par le Royaume de la Conférence internationale sur la migration (CIM).


Mercredi 2 Mai 2018 - 17:50





Nouveau commentaire :
Twitter