Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Maroc: le directeur du site Yabiladi insulté et menacé par un "communicant"


Mardi 26 Septembre 2017 modifié le Mercredi 27 Septembre 2017 - 20:48




Omar Alaoui
Omar Alaoui
Le directeur du site Yabiladi, Mohammed Ezzouak, a été insulté et menacé par un "communicant", Omar Alaoui, qui s'est présenté comme étant mandaté par le secrétaire général par intérim du PAM (parti Authenticité et Modernité), El Habib Belkouch.

Ce "communicant" avait exigé que le site d'information rectifie un article consacré à une réunion du bureau politique du PAM, publié le 18 septembre. Notre confrère, connu et respecté pour son grand professionnalisme, refuse, en lui rappelant qu’un droit de réponse (articles 115 à 124 du Code de la presse et de l’édition) doit répondre à certaines règles de forme et provenir d’une personne habilitée à parler au nom du parti qu’il dit représenter.

S'en suit alors un harcèlement par emails, appels téléphoniques, SMS, messages via Whatsapp et Twitter. Sans résultat. Tard dans la nuit de samedi à dimanche, Omar Alaoui finit par envoyer deux messages sur Whatsapp contenant insultes et menaces: "Tu as été minable petit Ezzouak. [...] Je t’ai traité avec trop de respect. Je pensais que tu étais un vrai journaliste. Tu es juste un scribouillard à la solde d’intérêts", "regarde toujours derrière toi, à droite et à gauche."

"Je préfère croire à un incident de parcours d’une direction qui doit gérer l’intérim au PAM et naviguer entre les différents courants. Ce n’est pas pour autant une raison pour continuer à laisser sa communication gérée avec amateurisme. Les journalistes n’ont pas à servir de paillasson à des aspirants businessmen de la com", déplore le directeur du site Yabiladi dans un éditorial consacré à cette affaire.

Et c'est au porte-parole officiel du PAM, Khalid Adnoune, de réagir pour préciser que «le secrétaire général par intérim n’a ni délégué ni demandé à une personne de parler en son nom sur les réseaux sociaux et avec les médias».

Et d’ajouter que «le parti à ses propres institutions, il communique avec les citoyens et avec les médias à travers des communiqués officiels et à travers son porte-parole officiel».

«Le Parti Authenticité et Modernité affirme qu’il compte prendre toutes les mesures juridiques contre tout individu, quel qu’il soit, qui usurpe l’étiquette partisane et communique illégalement avec les médias et les journalistes», conclut le texte adressé au site Yabiladi.

Mardi 26 Septembre 2017 - 16:54

par Lilla Taleb




Nouveau commentaire :
Twitter