Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Maroc : le 1er Forum international du soufisme dans la ville de Chefchaouen


Vendredi 19 Avril 2019 modifié le Samedi 20 Avril 2019 - 18:30

Le 1er Forum international du Soufisme rassemble, dans la ville de Chefchaouen, des dizaines d’intellectuels et d’hommes de lettres et de foi, autour des questions du rôle des doctrines du soufisme dans le renouveau du monde actuel et la corrélation entre spiritualité, droiture et idéaux de solidarité et d’entraide.




Maroc : le 1er Forum international du soufisme dans la ville de Chefchaouen
Maroc : le 1er Forum international du soufisme dans la ville de Chefchaouen
Organisé du 18 au 21 avril par le Conseil local des oulémas en coopération avec la préfecture de la province de Chefchaouen, et avec le soutien du ministère des Habous et des affaires islamiques, ce rendez-vous se veut "une plateforme de recherche collective sur les rôles des zaouias dans l’ancrage d’un comportement sociétal droit, et la construction d’une société fondée sur la réforme et l’entraide", a souligné le secrétaire général du Conseil supérieur des oulémas, Mohamed Yessef.

M. Yessef, qui intervenait à l’ouverture de cette manifestation, a indiqué que les défenseurs du soufisme au Maroc "s’activent pour rappeler que ce pays est le berceau des valeurs nobles qui bâtissent l’Homme et rehaussent sa place, en se basant sur la certitude et la persévérance", ajoutant que cette terre de la Commanderie des croyants porte les valeurs et des enseignements de l’islam.

Appelant à ce que ce Forum marque un tournant "pour joindre l'acte à la parole", le secrétaire général du Conseil des oulémas a rappelé que les grandes figures du soufisme, dont Abdessalam Ben Mchich, "avaient toujours pour mission de s’ériger en avant-gardes de la spiritualité de l’Homme".

De son côté, le président du Conseil local des oulémas, Mohamed Ben Thayekt, a souligné que le forum vise à renforcer l’esprit de citoyenneté, de responsabilité et de contribution au développement, tout en contribuant à attirer les jeunes vers les valeurs nobles et les comportement sains.

M. Ben Thayekt a également rappelé les différentes écoles du soufisme au Maroc, dont les plus connues sont la kadiriya, la chadliya et la tijania, notant que ces écoles suivent les préceptes du sunnisme dans l’éducation comme établis par le grand maître fondateur du soufisme, Abou Al Qassim Al Janid.

La séance d’ouverture à été marquée par la présence du gouverneur de la province de Chefchaouen, Mohamed Alami Ouaddane et du directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord, ainsi que de responsables et élus locaux, de chioukh de zaouias, de présidents de conseils locaux des oulémas et de plusieurs universitaires.

Le programme de ce forum, qui se poursuit jusqu’au samedi, prévoit des colloques notamment sur la constitution de l’individu dans le soufisme, le rôle des zaouias et écoles du soufisme, et les hommes du soufisme à travers l’Histoire.

Cette manifestation connait la participation de chercheurs, de penseurs et de leaders des confréries du Maroc, d’Arabie Saoudite, d’Angleterre, d’Egypte, d’Espagne, des Etats-Unis, du Koweit, du Nigéria, du Sénégal, de Syrie et du Yémen.
Vendredi 19 Avril 2019 - 22:23





Nouveau commentaire :
Twitter