Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Maroc: la première plaignante contre Bouachrine répond aux adeptes de la théorie du complot


Mercredi 28 Février 2018 modifié le Samedi 3 Mars 2018 - 11:17

La journaliste Naima Lahrouri, l’une des premières victimes présumées à avoir porté plainte contre le directeur de publication d’Akhbar Al Yaoum, Taoufik Bouachrine, livre sa vérité sur sa page Facebook et répond aux adeptes de la théorie du complot.




"J'ai porté plainte une semaine avant l'arrestation de Taoufik Bouachrine. Aujourd'hui, eu égard à l'évolution de l'affaire, je vous assure que je suis fière d'avoir été la première plaignante. Fière d'avoir permis qu'on découvre que les victimes de Bouachrine sont nombreuses et que la plupart d'entre elles préfèrent garder le silence", écrit-elle.

"J'ai porté plainte car j'ai été agressée par Taoufik Bouachrine. Une agression avec coups et blessures (...) J'ai porté plainte alors que je sais pertinemment que notre société n'est pas toujours juste envers la femme dans ce genre de situations et la condamne au lieu de la soutenir. Ce qui explique le silence de beaucoup de femmes victimes de viols ou de harcèlement. Ce qui, en même temps, rassure les agresseurs et les encourage dans leurs actes abominables alors qu'ils devraient être punis", poursuit-elle.

A ceux qui soutiennent que c'est un complot ourdi contre Taoufik Bouachrine, elle répond: "Je sais que je m'expose aux griffes de certaines personnes qui, dès qu'elles ont vu mon nom, ont relayé des mensonges à mon sujet. Parmi ces personnes-là, il y en a qui sacralisent et vénèrent Taoufik Bouachrine... D'autres accusent les plaignantes de mentir quand d'autres encore réduisent toute cette affaire à un simple complot (...)".

Mercredi 28 Février 2018 - 16:14





Nouveau commentaire :
Twitter