Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Maroc/Terrorisme: des peines de 2 ans et demi à 20 ans de prison ferme contre 9 prévenus dont un Français


Jeudi 9 Mars 2017 modifié le Vendredi 10 Mars 2017 - 08:04

La Chambre criminelle chargés des affaires du terrorisme près l'annexe de la Cour d’Appel à Salé a prononcé, mercredi soir, des peines allant de 2 ans et demi à 20 ans de prison ferme à l’encontre de neuf prévenus dont un ressortissant français poursuivis pour des faits liés au terrorisme.




L’accusé principal a vu sa peine alourdie de 18 à 20 ans, et trois autres prévenus ont vu leur peine de 10 ans ferme confirmée, tandis que la peine d’un cinquième accusé a été abaissée de 8 à 7 ans de prison ferme.

Ces prévenus étaient poursuivis pour "constitution de bande en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public, détention d’armes à feu et de munition et apologie d’actes constituant un crime terroriste".

La cour a également abaissé la peine de 6 ans à 4 ans de prison ferme prononcé en premier degré contre un prévenu de nationalité française, ingénieur de microprocesseurs, reconnu coupable de "soutien financier à quiconque commettrait des actes terroristes, non dénonciation d’actes terroristes, tenue de réunions publiques sans autorisation préalable et exercice d’activité dans une association non reconnue".

Le tribunal a également abaissé la peine de 4 ans à 3 ans prononcée en première instance contre deux accusés et de 4 ans à 2 ans et demi de prison ferme contre un autre, après les avoir reconnus coupables chacun en ce qui le concerne.

Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public a sollicité la confirmation de l’ensemble des jugements prononcés en premier degré, tout en plaidant pour le relèvement des peines à la durée maximale.

La chambre criminelle de premier degré près la même Cour avait prononcé des peines allant de 4 à 18 ans de prison ferme contre ces accusés.
Jeudi 9 Mars 2017 - 16:36





Nouveau commentaire :
Twitter