Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Maroc: Nizar Baraka officiellement candidat au poste de secrétaire général du Parti de l’Istiqlal


Lundi 25 Septembre 2017 modifié le Mardi 26 Septembre 2017 - 13:26

M. Nizar Baraka a officiellement annoncé, lundi à Rabat, sa candidature pour le poste de secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, à quelques jours du 17-ème congrès général du parti, prévu du 29 septembre au 1er octobre.




Maroc: Nizar Baraka officiellement candidat au poste de secrétaire général du Parti de l’Istiqlal
Lors d’un point de presse, organisé par la ligue nationale des journalistes istiqlaliens, M. Baraka a présenté les grandes lignes de son programme de candidature, qui intervient, selon lui, en réponse à l’appel du devoir et en harmonie avec "la volonté commune des militants istiqlaliens pour donner une nouvelle impulsion au parti".

Il s’agit d’un "projet participatif", qui met en exergue les préoccupations et les attentes qui taraudent les istiqlaliens, a-t-il indiqué, notant que ce projet traduit avec responsabilité la volonté de l’intelligence istiqlalienne à introduire des réformes, permettant de remédier aux dysfonctionnements enregistrés au niveau de la gestion interne, selon les principes de la gouvernance et les bonnes pratiques et pour rehausser la crédibilité et la compétitivité de l’offre politique du parti.

Ce programme prend en compte les retombées des défis internationaux, notamment le retour des tendances protectionnistes et la propagation des idées populistes et radicales, les mutations que connait la scène politique et institutionnelle nationales après l’adoption de la constitution de 2011, la problématique de la confiance, l’encadrement et la médiation, la multiplication des revendications politiques, socio-économiques, culturelles et environnementales des citoyens, ainsi que l’importance de consolider la réconciliation, la cohésion et la démocratie interne au sein du parti, lors du 17ème congrès général, a-t-il souligné.

Ce projet œuvre à consolider la réconciliation et la confiance au sein du parti, à travers la mobilisation des différents acteurs, catégories et secteurs du parti, l’élaboration d'une charte du militant istiqlalien, qui détermine la déontologie, les comportements et les bonnes pratiques à respecter au sein et à l’extérieur du parti, restaurer la confiance en la capacité du parti à gérer les conflits internes, ainsi qu’au sein de ses instances de décision à travers la mise en place, en complément, des instances d’arbitrage et de discipline, de mécanismes de médiation et de résolution de conflits aux niveaux national et territorial, a-t-il précisé.

Selon M. Baraka, ce programme a également pour objectif de valoriser et enrichir le référentiel idéologique et les valeurs qui caractérisent le parti, à travers le renforcement de l’esprit de responsabilité et de solidarité, la création de l’institut de la pensée égalitariste chargé de développer d’enrichir "le manifeste de l’égalitarisme économique et social 1963" et le doter des moyens d’analyse académique et pratique, l’instauration d’une commission d’éthique qui veille et contrôle et au respect des valeurs du parti pour moraliser l’action et la pratiques partisanes, ainsi que la corrélation de la promotion interne au sein du parti avec le mérite, la formation et la contribution aux programmes, aux activités et au rayonnement du parti à travers ses sections et ses instances.

M. Baraka a également indiqué que son projet vise à adopter une gouvernance efficiente et dynamique, ainsi que les bonnes pratiques dans la gestion et ce, à travers l'élaboration d'un cadre de contractualisation avec les instances du parti, les organisations parallèles et les alliances professionnelles, l'élaboration d'une stratégie pour moderniser la communication interne, une stratégie participative et intégrée visant à présenter des services concrets et durables aux citoyens, en mobilisant les forces civiles et associatives du parti dans ses composantes, notamment éducatives et universitaires.

Le projet ambitionne de renforcer le positionnement du parti sur la scène politique nationale, à travers l'élaboration d'une vision prospective basée sur les valeurs, le référentiel et l'expertise istiqlaliens et visant à accélérer le rythme d'un développement intégré et durable dans tous ses aspects, l'installation des instances consultatives internes, sectorielles, nationales et régionales qui contribuent, en coordination avec les commissions thématiques issues des instances du parti, des organisations et des alliances professionnelles, à l'élaboration de propositions et de recommandations opérationnelles permettant au pays de faire face aux défis conjoncturels dans les domaines politique, économique, social, culturel et environnemental.

Il a pour objectif, également, de restaurer les relations avec les partenaires politiques, la société civile et les autres forces vives de la nation, des relations basées sur le respect mutuel, la coopération constructives et l’interaction positive, dans le cadre des constantes de la nation, du projet sociétal commun et de la concurrence loyale au service des intérêts de la nation et du citoyen.

En réponse à une question sur les futures alliances de son parti, en cas de son élection en tant que secrétaire général, M. Baraka a indiqué que le parti de l'Istiqlal partage la référence avec le parti de la Justice et du Développement, partage la lutte pour l'unité territoriale, nationale et démocratique avec les partis de la Koutla et partage avec d'autres partis des gouvernements précédents un équilibre entre réalisations et accumulations positives.

"Les alliances seront conclues sur la base des programmes communs, des chartes engageantes et des priorités définies", a-t-il dit, ajoutant que le parti n'a pas de directives, mais des convictions et des objectifs visant à fournir des alternatives et des solutions pour améliorer la situation du Royaume.

M. Baraka a conclu que le projet, qui est considéré comme un changement des méthodes et de la gouvernance, est nécessaire pour une offre politique forte et compétitive, basée sur la pensée, le travail, le développement de la performance du parti et le renforcement de sa position sur la scène politique.
Lundi 25 Septembre 2017 - 21:56





Nouveau commentaire :
Twitter