Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Maroc : Mustapha El Khalfi défend le bilan du gouvernement


Vendredi 22 Décembre 2017 modifié le Vendredi 22 Décembre 2017 - 21:57




Maroc : Mustapha El Khalfi défend le bilan "positif" du gouvernement
Maroc : Mustapha El Khalfi défend le bilan "positif" du gouvernement
Le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a souligné que nombre d'indicateurs augurent d'une nouvelle relance économique, dans le cadre de la vision royale du nouveau modèle de développement.

''Le bilan du gouvernement durant les 8 mois de son mandat est positif sur le plan économique, grâce à l’orientation vers l’action entrepreneuriale, la promotion de l’emploi dans le cadre de la stratégie nationale de l’emploi et l’adoption de la régionalisation en tant que système de répartition d'investissements régionaux", a souligné M. El Khalfi, dans un entretien à la MAP axé sur l'action gouvernementale en 2017, faisant part d'un nouveau décollage économique, dans le cadre de la vision royale incitant au renouveau du modèle de développement au Maroc.

M. El Khalfi a, dans ce sens, expliqué que le modèle de développement repose sur le lancement de nouvelles sources de développement et la mise en place de nouveaux mécanismes en vue de garantir une répartition équitable au niveau des régions ciblant différentes catégories, autant de défis à relever au Maroc, de manière collective.

Sur un autre registre, le ministre a rappelé que le cadre politique général de l’action gouvernementale, durant ces 8 mois, a été encadré par la philosophie de poursuite de réformes, lancées particulièrement depuis l’adoption de la Constitution 2011, et que d'autres sont encore en cours. Il a évoqué, dans ce cadre, une série de mesures à caractère politique, liées au renforcement de la bonne gouvernance et à la réforme de l’administration, lesquelles mesures constituent des composantes majeures pour réconcilier le citoyen avec la politique.

Dans cette perspective, le ministre a rappelé que le gouvernement a pris plusieurs initiatives, dont la création de la commission nationale chargée du suivi de l'exécution de la stratégie nationale de lutte contre la corruption, avec l’implication de la société civile et le secteur privé, et le lancement du numéro vert pour dénoncer la corruption, précisant que 7.000 cas de dénonciation de corruption ont été enregistrés et que 60 dossiers ont été renvoyés à la justice par la Cour des comptes.

Il a poursuivi que 69 décrets réglementaires nécessaires à la mise en œuvre du projet de la régionalisation avancée ont été parachevés, outre la mobilisation de moyens financiers requis pour les régions qui se chiffrent à 7 milliards de dirhams (MMDH) et le déblocage de 30 MMDH des recettes de la taxe sur la valeur ajoutée des collectivités territoriales, ainsi que la création de la Commission nationale des pétitions, dans le cadre de la la démocratie participative.

M. El Khalfi a, en outre, souligné la mise en place d’un portail national dédié aux plaintes, d'un mécanisme national indépendant de prévention de la torture par le biais d’un projet de loi du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), et d'un plan national pour la promotion des droits de l’Homme, ainsi que la gestion des ressources humaines et financières pour instaurer l’indépendance du pouvoir judiciaire et adopter un cadre juridique dédié à l’indépendance du ministère public.

Propos recueillis par Taib GOUZRAR
MAP
Vendredi 22 Décembre 2017 - 16:14





Nouveau commentaire :
Twitter