Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Maroc : Le Marketing territorial, nouvel outil au service des régions (Khalid Safir)


Vendredi 13 Septembre 2019 modifié le Samedi 14 Septembre 2019 - 16:02

Le Marketing territorial constitue un nouvel outil au service des régions, permettant d'assurer leur bonne gouvernance, a indiqué, vendredi, à Casablanca, le Wali directeur général des collectivités locales au ministère de l'Intérieur Khalid Safir.




Maroc : Le Marketing territorial, nouvel outil au service des régions (Khalid Safir)
Intervenant lors d'un panel sous la thématique "Territoires et régions: où fait-il bon d'entreprendre" dans le cadre de la 2ème édition de l'Université d'été de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), M. Safir a souligné que le marketing territorial contribue au développement régional notamment par la mise en place d'une stratégie de communication territoriale ainsi que par le développement de l’attractivité du territoire.

Il a, dans le même sens, relevé que le chantier de la régionalisation avancée est un chantier à "long terme", dont l'objectif principal est d'assurer un développement durable et intégré des différentes régions du Royaume.

M. Safir n'a pas manqué de rappeler la place primordiale qu'occupent les collectivités territoriales dans les politiques et les programmes publics indiquant que le Maroc, sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI, a su capitaliser sur l'expérience vécue et ses acquis en matière de démocratie locale et ce, à travers la construction d'un modèle de régionalisation basé essentiellement sur les spécificités institutionnelles et culturelles du pays.

Pour sa part, la présidente du Conseil régional de Guelmim-Oued Noun, Mbarka Bouaida, a fait observer que cette région a besoin de grands chantiers et d'un certain nombre de moyens de travail, à la hauteur des attentes des citoyens.

Mme. Bouaida a relevé que le Conseil va se mobiliser pour la création de nouveaux postes d’emploi, l'attraction d'investisseurs dans la région ainsi que l'accélération d'un certain nombre de projets.

"Le Conseil ne ménagera aucun effort pour exploiter les infrastructures déjà existantes, d'une manière plus effective", a-t-elle ajouté, notant qu'elle ambitionne également de renforcer l'interaction avec les jeunes au niveau local et œuvrer pour trouver des solutions aux difficultés sociales.

Selon les organisateurs, cette édition 2019 se tient dans un contexte particulier, "un monde en mutation structurelle accélérée, une dynamique continentale, un essoufflement du modèle marocain de croissance, une CGEM qui se restructure et une rentrée 2019 marquée par une réflexion nationale sur le nouveau modèle de développement".

Ce rendez-vous, qui se tient sous le thème "Le monde évolue et vite! Quelle économie pour demain", constitue un moment fort permettant de dresser un bilan sans complaisance des forces et faiblesses de l’économie marocaine, basée essentiellement sur une demande interne et un investissement public élevés, n’ayant pas permis, depuis plus d’une décennie, de booster une croissance qui enregistre des taux très faibles avoisinant les 3%, créant ainsi de réelles inégalités, avec des incidences sociales profondes.

Vendredi 13 Septembre 2019 - 23:56





Nouveau commentaire :
Twitter