Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Macron dénonce l'islamisme souterrain, "ennemi insidieux" de la France


Mercredi 28 Mars 2018 modifié le Mercredi 28 Mars 2018 - 19:09

Le chef de l'Etat a appelé les citoyens "à un regain de vigilance" face à "l'islamisme souterrain".




"Ce que nous combattons, c'est cet islamisme souterrain qui progresse par les réseaux sociaux, qui accomplit son oeuvre de manière invisible, qui agit clandestinement sur des esprits faibles ou instables, qui sur notre sol endoctrine par proximité et corrompt au quotidien", a indiqué le chef de l’Etat français qui s’exprimait lors de la cérémonie d’hommage nationale à Paris à Arnaud Beltrame, le gendarme tué après s'être substitué à une otage lors des attentats de vendredi à Trèbes dans le sud de la France.

"C'est un ennemi insidieux qui exige de chaque citoyen un regain de vigilance et de civisme", a-t-il poursuivi, se disant convaincu que le peuple français surmontera cette épreuve sans faiblesse et sans emportement, avec lucidité et avec méthode".

"Nous l'emporterons grâce au calme et à la résilience des Français peuple rompu aux morsures de l'Histoire, patient dans le combat, confiant dans le triomphe ultime et de la justice", a insisté M. Macron, mettant en avant "la cohésion d'une nation rassemblée".

Il a par ailleurs affirmé qu’Arnaud Beltrame incarne "l'esprit français de résistance", soulignant que "sa mémoire vivra" et "son exemple demeurera".

"Alors que le nom de son assassin déjà sombrait dans l'oubli, le nom d'Arnaud Beltrame devenait celui de l'héroïsme français. (...) En sauvant cette jeune femme, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a montré que le socle vivant de la République, c'est la force d'âme. La leçon qu'il nous a offerte est d'un prix inacceptable", a indiqué M. Macron.

La mort de ce colonel de 44 ans, tué par un assaillant se revendiquant de Daesh après s'être substitué à une otage dans un supermarché à Trèbes (Aude), a suscité une vague d'émotion et a donné lieu en France à un début de polémique sur la stratégie antiterroriste du gouvernement.



Mercredi 28 Mars 2018 - 13:40





Nouveau commentaire :
Twitter