Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Macron broie la main de Trump: un symbole des tensions actuelles?


Samedi 9 Juin 2018 modifié le Dimanche 10 Juin 2018 - 16:08




Capture d'écran@atlasinfo.fr
Capture d'écran@atlasinfo.fr
Comme un symbole des tensions de ce G7 au Canada: les photos de la main de Donald Trump, portant l'empreinte de celle d'Emmanuel Macron après une poignée de main vigoureuse, faisaient beaucoup jaser samedi.

Des clichés pris vendredi à La Malbaie au Québec (est du Canada) à l'occasion d'un tête-à-tête entre les deux dirigeants, montrent la main rougie du président américain, sur laquelle tranche une empreinte blanche, celle du pouce du président français. L'image, qui illustre le bras de fer cordial entre les deux hommes

"C'est mon ami", a dit Donald Trump d'Emmanuel Macron lors de cette rencontre bilatérale -, est très commentée sur les réseaux sociaux. Elle y est interprétée comme un symbole des tensions opposant les Etats-Unis à la France en particulier, et plus généralement aux autres pays du G7 (Canada, Allemagne, Royaume-Uni, Italie et Japon), sur le commerce, l'Iran, l'environnement ou la Russie.

Le langage corporel des deux dirigeants donne lieu, à chacune de leurs rencontres, à d'abondantes interprétations sur le rapport de force entre eux, les médias comptant en quelque sorte les points. Lors d'une visite d'Emmanuel Macron en avril aux Etats-Unis, ils avaient multiplié les accolades et les tapes affectueuses, Donald Trump allant jusqu'à épousseter lors d'une séance photo l'épaule de son homologue français, pour, selon lui, enlever quelques pellicules.

Dès leur première rencontre en mai 2017 à Bruxelles, la presse s'était passionnée pour une poignée de main particulièrement appuyée. Suivie d'une autre, de 29 secondes, au défilé du 14 juillet 2017 à Paris. Emmanuel Macron avait eu ce commentaire: "Ma poignée de main avec lui, ce n'est pas innocent, ce n'est pas l'alpha et l'oméga d'une politique mais un moment de vérité".
Samedi 9 Juin 2018 - 18:27

afp




Nouveau commentaire :
Twitter