Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Libye : raid aérien contre les forces de Haftar au sud de Tripoli


Samedi 6 Avril 2019 modifié le Dimanche 7 Avril 2019 - 09:11




Libye: raid aérien contre les forces de Haftar au sud de Tripoli
Libye: raid aérien contre les forces de Haftar au sud de Tripoli
L'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, qui contrôle l'est de la Libye, a dénoncé samedi un raid aérien contre ses forces, à une cinquantaine de kilomètres au sud de la capitale Tripoli sur laquelle elle a lancé une offensive.

"Nous dénonçons fermement le raid aérien dans la région d'Al-Aziziya" par un avion ayant décollé de Misrata (ouest), a déclaré l'ANL via son bureau de communication.

Les forces présentes à Misrata sont pour la plupart loyales au Gouvernement d'union nationale (GNA), autorité rivale de l'ANL reconnue par la communauté internationale et basée à Tripoli.

La Force de protection de Tripoli, une alliance de groupes armés loyaux au GNA basés à Tripoli, a confirmé que des raids aériens "intensifs" étaient menés contre l'ANL depuis l'aéroport de Mitiga à Tripoli et de Misrata.

"Les bandes de l'ennemi reculent sur tous les fronts", a-t-elle déclaré sur sa page Facebook.

Jeudi, les forces fidèles au maréchal Haftar ont lancé une offensive pour prendre la capitale Tripoli, où siège le GNA dirigé par son principal rival, Fayez al-Sarraj, qui a ordonné à ses hommes de les repousser.

Selon l'ANL, des civils ont été visés dans le raid de samedi mais elle n'a pas fait état de victimes.

L'ANL a promis "une riposte dure" et selon son porte-parole Ahmad al-Mesmari, "la région de l'ouest est considérée (désormais) comme une zone militaire et il est interdit à tout avion militaire (...) de la survoler sous peine d'être une cible légitime".

Samedi matin, les combats entre les deux entités rivales ont repris notamment dans les régions de Wadi al-Rabii et Gasr Ben Ghechir, à une quarantaine de kilomètres au sud de Tripoli, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les forces de l'ANL ont été repoussées de quelques kilomètres vendredi soir après s'être emparées brièvement de l'aéroport international de Tripoli, à une trentaine de kilomètres au sud de la ville, inutilisé depuis qu'il a été détruit en 2014 par des combats.

Depuis la chute en 2011 du régime Kadhafi, la Libye est plongée dans le chaos avec la présence de nombreuses milices et les deux autorités rivales du GNA et de l'ANL.
Samedi 6 Avril 2019 - 17:47

Avec afp




Nouveau commentaire :
Twitter