Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Libye : l'ONU débloque 2 millions de dollars pour venir en aide aux civils pris dans les combats


Jeudi 18 Avril 2019 modifié le Jeudi 18 Avril 2019 - 10:30

L’organisation des Nations-Unies a annoncé, mercredi soir, avoir débloqué deux millions de dollars de son Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) afin de venir en aide aux civils pris dans les violents combats qui font rage en Libye, notamment à Tripoli et ses environs.




Les fonds débloqués permettront de fournir "une assistance vitale aux civils victimes de l'intensification des combats en Libye, y compris les migrants vulnérables et les réfugiés", a indiqué l’ONU.

"Je suis profondément préoccupé par l'escalade des combats en Libye. Au cours des dernières 24 heures, Tripoli a été le théâtre de la pire violence à l'égard des civils depuis 2014, plusieurs quartiers densément peuplés étant frappés par des bombardements aveugles", a déclaré le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d'urgence des Nations-Unies, Mark Lowcock.

L’impact des armes explosives dans les zones peuplées est dévastateur, a-t-il dit, exhortant «les parties à s'abstenir d'utiliser des armes qui mettent davantage de vies civiles et d'infrastructure en danger", indique un communiqué de l'organisation.

Les fonds du CERF aideront les hôpitaux et les dispensaires à se procurer immédiatement les fournitures médicales d’urgence dont ils ont besoin, notamment des kits de chirurgie et de traumatologie, souligne-t-on de même source, notant que «cet argent permettra également aux agences humanitaires de fournir de la nourriture et des secours aux personnes déplacées et de soutenir la réinstallation en toute sécurité des migrants et des réfugiés vulnérables des centres de détention situés dans des zones où des raids aériens ont été signalés».

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 4.500 personnes ont été contraintes de fuir leur domicile mardi, portant le nombre total de personnes déplacées à l'intérieur du pays à 25.000.
Jeudi 18 Avril 2019 - 10:29

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter