Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Libye: Washington appelle au retrait des éléments armés des champs pétroliers de Sharara (département d'Etat)


Mercredi 19 Décembre 2018 modifié le Mercredi 19 Décembre 2018 - 15:15




Le département d'Etat américain a appelé mardi au retrait immédiat et inconditionnel des éléments armés dans la zone des champs de pétrole de Sharara en Libye, marquant ainsi son soutien à l'appel formulé en ce sens par la Mission d'appui des Nations Unies en Libye.

Dans un communiqué, le porte-parole adjoint du département d'Etat Robert Palladino a qualifié ce retrait "de crucial pour permettre à la production pétrolière de reprendre au bénéfice de tous les Libyens".

"Nous exhortons toutes les parties à résoudre leurs différends à travers un dialogue constructif et des moyens pacifistes dans l'esprit de compromis, plutôt qu'à travers les menaces de recourir à la violence", a souligné M. Palladino, rappelant que les installations de pétrole, sa production et ses activités "appartiennent au peuple libyen".

"La National Oil Corporation (NOC) et toutes les institutions souveraines de l'Etat doivent avoir le droit de travailler au nom de tous les Libyens, libres de toute menace et intimidation", a-t-il martelé, notant que les ressources pétrolières libyennes doivent demeurer sous le contrôle exclusif la société légitime National Oil Corporation et sous la supervision du Gouvernement d'accord national libyen conformément aux dispositions des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU 2259 (2015), 2278 (2016) et 2362 (2017).

"Les Etats-Unis sont solidaires avec les dirigeants libyens tout en les invitant à poursuivre leurs efforts en vue de réformer la transparence fiscale, renforcer les institutions économiques, améliorer la sécurité et assurer la distribution équitable des ressources du pays, dans le cadre de l'Accord politique inter-libyen et le Plan d'Action formulé par le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU Ghassan Salamé", conclut le communiqué.
Mercredi 19 Décembre 2018 - 08:05

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter