Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Libye: Ghassan Salamé examine à la Ligue Arabe les moyens de mise en œuvre de l’accord de Skhirat


Mardi 15 Août 2017 modifié le Mardi 15 Août 2017 - 23:31

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Libye et chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul), Ghassan Salamé a eu, lundi soir au Caire, des entretiens avec le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe Hossam Zaki et une délégation de responsables du secrétariat général axés sur les moyens de renforcer la coopération entre les deux organisations pour la mise en œuvre de l’accord de Skhirat afin d’aboutir à une solution globale à la situation en Libye.




L'émissaire de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé (g) et le chef du gouvernement d'union libyen, Fayez al-Sarraj, le 5 août 2017.
L'émissaire de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé (g) et le chef du gouvernement d'union libyen, Fayez al-Sarraj, le 5 août 2017.
Selon un responsable du secrétariat général de la Ligue Arabe, l’entrevue a porté sur la coopération entre les deux organisations sur tous les aspects du dossier libyen.

Dans ce sens, M. Zaki a fait part de l’engagement de la Ligue arabe à poursuivre la coopération étroite avec l’ONU pour la mise en œuvre de l’accord de Skhirat, le but étant de contribuer à une solution globale de la situation en Libye et d’encourager le dialogue politique entre les parties libyennes.

Pour sa part, M. Salamé s’est félicité du rôle positif de la ligue arabe et ses membres pour soutenir les efforts visant une solution politique en Libye, réaffirmant sa volonté de renforcer les efforts communs entre l’ONU et la Ligue Arabe au sujet du dossier libyen, dans le cadre du quartet qui regroupe aussi l’Union Africaine et l’Union européenne.

Il a souligné, dans ce sens, l’importance de connaitre les points de vue de la Ligue sur les moyens de relancer le processus politique entre les parties libyennes afin de parvenir à des solutions de compromis sur les points de divergence qui entravent l’application de l’accord de Skhirat et parachever les échéances restant, à leur tête l’adoption de la nouvelle constitution et la tenue des élections présidentielles et législatives dans le pays.

Atasinfo (avec MAP)
Mardi 15 Août 2017 - 15:04





Nouveau commentaire :
Twitter