Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Les provinces du sud symbolisent ce succès exemplaire que le Maroc offre à l'Afrique tout entière (Jean-Paul Carteron)


Mardi 3 Décembre 2019 modifié le Mercredi 4 Décembre 2019 - 08:50

La place du Maroc dans le processus global de développement et d’intégration mondiale du continent africain est désormais évidente et consolidée, écrit l’ambassadeur Jean-Paul Carteron, président Fondateur du Forum de Crans Montana.




Les provinces du sud symbolisent ce succès exemplaire que le Maroc offre à l'Afrique tout entière (Jean-Paul Carteron)
M. Carteron souligne dans une tribune que «dans un continent où l’espoir a semblé bien souvent avoir déserté, où les populations souffrent encore, où les Etats ont du mal à prendre avantage des ressources naturelles extraordinaires qui sont les leurs, le Maroc a fait la démonstration d’une réussite spectaculaire, devenue un exemple pour tous ses pays frères et de l’efficacité d’une bonne gouvernance ».

Le Maroc, dans l’immense région qui l’entoure est un havre malheureusement unique de sécurité et de stabilité, s’est-il félicité, notant que c’est grâce à cette situation qu’il est devenu le modèle de développement d’un tourisme durable attirant une énorme clientèle venue du monde entier.

Pour l'auteur, le Maroc qui bénéficie de peu de ressources naturelles à haute valeur ajoutée est l’exemple africain du développement économique et social.

«De par la vision de son Roi, et au-delà d’une dynastie qui a mis en œuvre inlassablement une vision de progrès, il est aujourd’hui le moteur de la croissance», affirme le président du forum Crans Montana, rappelant qu’ «au Maroc roulent des TGV, on y fabrique des avions et des voitures et son secteur industriel peut rendre jaloux de nombreux pays prétendument industrialisés ».

Conscient de sa responsabilité africaine, le Maroc a spontanément entrepris de mettre en oeuvre une stratégie de coopération résolument africaine, a souligné M. Carteron, relevant que le Royaume se veut un acteur clé de la construction de l’Afrique de demain et les actions suivent les paroles de la manière la plus efficace.

Cela passe par un accroissement impressionnant du niveau des échanges commerciaux et un accroissement des investissements marocains à l’échelle du Continent tout entier, a-t-il expliqué, faisant observer que SM le Roi Mohammed VI parle à ce sujet d’amorcer une étape nouvelle sur la base d’intérêts mutuellement bénéfiques, «ce qui procède d’une vraie culture du partage, seule voie de la concorde à long terme entre les peuples ».

Cela passera par un raffermissement continu des relations humaines, économiques et politiques entre le Maroc et les autres pays africains, a-t-il poursuivi, notant que la route vers l’Afrique sub-saharienne et notamment la CEDEAO passe principalement par le sud du pays, ces belles régions du Sahara où les programmes de développement avancent à grands pas. Il rappelle que rien que pour ces deux dernières années, 87 projets ont été réalisés pour 7 milliards de Dirhams ! Et ce chiffre va encore croître à l’horizon 2020, alors que les multinationales ne cessent de venir s’implanter.

Les villes du Sahara, rappelle M. Carteron, sont en effet desservies par de nombreuses compagnies aériennes internationales et accueillent les grandes enseignes du monde entier, notant que le Forum de Crans Montana, depuis 2015 a été un acteur et un témoin de cette mutation extraordinaire.

On peut dire aujourd’hui que Dakhla a pour vocation de devenir la Floride du Maroc et son port le Tanger du sud, plaque tournante des échanges avec l’Afrique subsaharienne, se félicite l’auteur de la tribune.

Hommes et femmes d’affaires du monde entier doivent en effet avoir à l’esprit que, depuis plus de 40 ans et la Marche Verte, symbiose entre le Trône Alaouite et le peuple marocain, le Royaume a fait du développement du Sud l’une de ses priorités majeures et constantes.

Et de conclure que le Forum de Crans Montana revient et reviendra à Dakhla pour témoigner du succès des politiques mises en œuvre par le Maroc « mais surtout de la vision de son Roi, Sa Majesté Mohammed VI, qui démontre à l’Afrique et au monde que la bonne gouvernance est la clé, peut-être la seule, de tous les succès ! ».

Mardi 3 Décembre 2019 - 17:33

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter