Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Les journalistes du « Monde » somment Daniel Kretinsky de « garantir leur indépendance »


Mardi 10 Septembre 2019 modifié le Mardi 10 Septembre 2019 - 16:30

Daniel Kretinsky est entré au capital du Monde en octobre 2018 à la faveur d'une alliance inattendue avec l'actionnaire Matthieu Pigass




Les journalistes du Monde ont sommé mardi dans une tribune leur nouvel actionnaire Daniel Kretinsky de « garantir leur indépendance » en leur donnant un droit de regard sur les changements de contrôle capitalistique du groupe. Un des deux actionnaires majoritaires, Xavier Niel, a signé ce droit de regard lundi. La quasi-totalité des plus de 450 journalistes du Monde demande désormais à l'autre actionnaire majoritaire Matthieu Pigasse et « à son nouvel associé, Daniel Kretinsky, de cosigner cet accord » avant le 17 septembre.

« C'est l'occasion pour ce dernier de joindre le geste à la parole et de démontrer son « ambition de soutenir le journalisme traditionnel » et celle de « soutenir la démocratie » affichées à Paris le 5 septembre », lors d'une de ses rares prises de parole publiques, soulignent les journalistes. « La signature du droit d'agrément est un préalable à l'ouverture de discussions pour connaître les réelles intentions de Daniel Kretinsky. Ce serait également un premier signe que l'industriel comprend la singularité du groupe Le Monde », concluent-ils.

Daniel Kretinsky était entré au capital du Monde en octobre 2018 à la faveur d'une alliance inattendue avec Matthieu Pigasse, suscitant l'inquiétude du pôle d'indépendance du journal, qui regroupe les salariés, journalistes et la société des lecteurs. Celui-ci avait obtenu de Xaviel Niel et Matthieu Pigasse qu'ils s'engagent sur la mise en place d'un « droit d'agrément », qui reste depuis bloqué dans des négociations.

En outre, Daniel Kretinsky et Matthieu Pigasse négocient depuis des mois le rachat des parts du groupe espagnol Prisa, qui leur permettrait de passer de 26 à 46 % dans Le Monde libre (LML), la société qui contrôle 75 % du capital du quotidien. Un mouvement qui romprait l'équilibre qui prévalait depuis la recapitalisation, en 2010, par le trio Niel-Bergé-Pigasse, et qui suscite l'inquiétude au sein du groupe. Xavier Niel l'avait qualifié d'« agression » contre les rédactions du Monde et lui-même.

Daniel Kretinsky a investi dans plusieurs médias français l'an dernier (les magazines Marianne, Elle, Version Femina, Art & Décoration, Télé 7 Jours, France Dimanche, Ici Paris et Public, ainsi qu'une entrée au capital du Monde), ainsi que dans l'énergie (son groupe vient d'acquérir deux centrales à charbon). Il vient aussi de mettre un pied dans la grande distribution hexagonale avec une petite prise de participation au capital de Casino.

Mardi 10 Septembre 2019 - 13:42

Atlasinfo (Source AFP)




Nouveau commentaire :
Twitter