Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Les ex-otages français libérés au nord du Burkina Faso de retour à Paris


Samedi 11 Mai 2019 modifié le Dimanche 12 Mai 2019 - 21:25




Les ex-otages français libérés au nord du Burkina Faso de retour à Paris
Les deux ex-otages français ainsi que l'ex-otage sud-coréenne libérés par les forces spéciales françaises, dans le nord du Burkina Faso, ont été accueillis samedi, à leur retour sur le sol français, par le président Emmanuel Macron.

Laurent Lassimouillas et Patrick Picque, dont l'avion a atterri à la base aérienne de Villacoublay, dans les Yvelines, près de Paris, avaient été enlevés le 1er mai dernier, dans le parc national de la Pendjari, dans le nord du Bénin, alors qu'ils effectuaient un séjour touristique dans ce pays.

Ils ont été libérés dans la nuit de jeudi à vendredi en même temps qu'une sud-coréenne et une Américaine en captivité depuis 28 jours, lors d'une opération dans laquelle deux militaires des forces spéciales françaises ont perdu la vie.

Au cours de cette opération, qualifiée par la ministre française des armées, Florence Parly, "d'une très grande complexité", quatre terroristes ont été neutralisés, tandis que deux autres ont réussi à prendre la fuite.

Un hommage national sera rendu mardi aux Invalides, à Paris, aux deux militaires français tués dans cette intervention.

Avant de s'envoler pour Paris, les trois otages avaient été reçus dans la matinée par le président du Burkina Faso, Roch Kaboré.

A leur sortie d’audience, ils ont confié avoir une pensée pour les deux militaires français tués lors de l’opération.

"Toutes nos pensées vont aux familles des soldats et aux soldats qui ont perdu la vie pour nous libérer de cet enfer. On voulait présenter nos condoléances tout de suite", a déclaré à la presse Laurent Lassimouillas, devant le Palais présidentiel à Ouagadougou.

"On voulait remercier les autorités françaises et celles du Burkina d'avoir participé à notre libération pour que nous soyons loin de tout cet enfer que nous avons vécu", a-t-il ajouté.

Le gouvernement burkinabé a salué, pour sa part, la collaboration entre les différents pays engagés dans la lutte contre le terrorisme et réaffirmé la détermination des forces de défense et de sécurité du Burkina Faso à poursuivre les opérations de sécurisation de l'ensemble du territoire national.


Samedi 11 Mai 2019 - 19:35





Nouveau commentaire :
Twitter