Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Les dirigeants de FO réunis à Paris pour élire leur secrétaire général


Mercredi 21 Novembre 2018 modifié le Vendredi 23 Novembre 2018 - 07:44

Quelque 200 cadres de Force ouvrière se réunissent mercredi et jeudi pour élire le secrétaire général de la confédération et débattre de la crise qui la secoue depuis les révélations de l'existence d'un fichier controversé et la démission de Pascal Pavageau.




Les dirigeants de FO réunis à Paris pour élire leur secrétaire général
Réuni dès 9H30 au siège de la confédération, rue du Maine (XIVe arrondissement), le Comité confédéral national (CCN), sorte de parlement de FO constitué des dirigeants des fédérations, des unions départementales (UD) et des instances dirigeantes, promet deux journées tendues, après des semaines de tractations.

Les responsables devront choisir entre Patrice Clos, 53 ans, numéro un de la fédération des transports et de la logistique, Christian Grolier, 52 ans, secrétaire général de la fonction publique, et Yves Veyrier, 60 ans, membre du bureau confédéral (la direction).

Les débats risquent d'être houleux, non seulement pour choisir le numéro un, mais également à cause du fichier révélé par le Canard enchaîné début octobre où certains cadres sont affublés de qualificatifs comme "niais", "complètement dingue", "anarchiste", ou encore "trop intelligent pour entrer au bureau confédéral". Ce document a entraîné la démission de Pascal Pavageau à peine six mois après son élection.

Pour déminer la situation, il est prévu que tous les responsables souhaitant s'exprimer à la tribune puissent le faire, une occasion dont comptent se saisir plusieurs dizaines d'entre eux, selon des responsables.

C'est seulement ensuite que le successeur de M. Pavageau sera élu, certains responsables tablant sur mercredi, d'autres jeudi.

La présentation de trois candidats à la tête de FO est une première. Les statuts du syndicat ne prévoient rien en terme de second tour et le bureau confédéral va proposer une élection à un tour, option que certains cadres refusent. Le sujet devrait être discuté lors du CCN.
Mercredi 21 Novembre 2018 - 08:12

afp




Nouveau commentaire :
Twitter