Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Les autorités néerlandaises feront appel après le refus du tribunal d'extrader vers le Maroc Chaou


Jeudi 22 Février 2018 modifié le Vendredi 23 Février 2018 - 14:33




Les autorités néerlandaises vont interjeter appel contre la décision du tribunal au sujet de l’extradition vers le Maroc l'ancien député du PAM, Said Chaou, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international pour trafic de stupéfiants, a-t-on appris jeudi de source diplomatique néerlandaise.

«Le ministre de la Justice et de la sécurité et la ministre des Affaires étrangères ont pris connaissance de la décision du tribunal concernant la demande d’extradition de Said Chaou, suspecté de trafic de drogue », a indiqué à la MAP l’ambassadeur des Pays Bas à Rabat, Mme Désirée Bonis.

«Le ministre néerlandais de la Justice et de la sécurité et le procureur général examinent actuellement le jugement du tribunal en vue d’un pourvoi en cassation», a précisé la diplomate néerlandaise.

Mme Bonis a tenu à ajouter que «les Pays Bas entretiennent des relations amicales riches et historiques avec le Maroc auxquelles ils attachent beaucoup d’importance».

Le tribunal de Zelande Ouest Brabant (sud des Pays Bas), qui a rendu sa décision jeudi après midi, n’a pas répondu favorablement à la demande d’extradition vers le Maroc de Said Chaou.

Le ministère néerlandais de la Sécurité et de la Justice avait annoncé, le 29 juin dernier, avoir arrêté cet individu qui fait l’objet de deux mandats d’arrêt internationaux pour "association de malfaiteurs" et "trafic international de stupéfiants", rappelle-t-on.


Jeudi 22 Février 2018 - 20:33





Nouveau commentaire :
Twitter