Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Les Emirats craignent un attentat pouvant être commis par des tunisiennes


Lundi 25 Décembre 2017 modifié le Mardi 26 Décembre 2017 - 12:54




Saïda Garrach
Saïda Garrach
Des renseignements sur la possibilité d’un attentat aux Emirats Arabes Unis seraient à l’origine de la mesure prise par les compagnies aériennes émiraties à l'encontre des voyageuses tunisiennes, annonce, lundi, la porte-parole de la présidence de la République Saïda Garrach.

« Les Emirats Arabes Unis disent craindre un attentat pouvant être commis par des femmes tunisiennes ou des femmes titulaires d'un passeport tunisien », a dit, lundi, Garrach, sur les ondes de la radio Shems FM.

D’après la porte-parole de la présidence de la République ; "Il y a des informations sécuritaires sérieuses chez les autorités émiraties sur la possibilité d'attentats terroristes". Elle a précisé que ces renseignements s’inscrivent dans le cadre du retour des terroristes essentiellement de Syrie et d'Irak".

Par ailleurs, Garrach a dit comprendre la décision des autorités émiraties dans la mesure où elles visent à protéger leurs citoyens et territoires jugeant, toutefois, « inadmissible » la manière dont ont été traitées les voyeuses tunisiennes.

« Ce qui se passe entre la Tunisie et les Emirats Arabes Unis ne peut pas être qualifié de crise diplomatique », a-t-elle assuré.

La compagnie aérienne "Emirates" avait interdit, vendredi dernier, aux femmes tunisiennes de voyager, à bord de ses appareils en direction de Dubai.La Direction générale de l'aviation civile relevant du ministère du Transport s’était intervenue auprès de l'aviation civile émiratie pour demander la levée définitive de cette mesure qui a concerné toutes les femmes tunisiennes même celles qui étaient accompagnées de leur époux ou de passage à Dubai (transit).

Un peu plus tard dans la journée, l'ambassadeur de l'Etat des Émirats Arabes unis (EAU) à Tunis Salem Issa Elkattam Zeabi a été reçu au ministère des Affaires étrangères, où il a été invité à "fournir des éclaircissements" sur cette mesure.

Le diplomate émirati a affirmé que cette "mesure était provisoire et liée à des réglementations sécuritaires"

Il a été également reçu le même jour par le chef du gouvernement Youssef Chahed.

TAP
Lundi 25 Décembre 2017 - 14:30





Nouveau commentaire :
Twitter