Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le soldat inconnu: Honorer les soldats morts pour la patrie


Samedi 10 Novembre 2018 modifié le Samedi 10 Novembre 2018 - 22:58




L’idée d’honorer un soldat symbolisant tous ceux tombés pour la patrie naît en 1916 durant la Première Guerre ondiale. Au lendemain de l’armistice du 11 novembre 1918 l’Assemblée nationale décide de faire entrer au Panthéon la dépouille d’un soldat non identifié. Mais les associations d’anciens combattants récusent le choix du Panthéon et vont obtenir une sépulture à la mesure du sacrifice des quelques 1 400 000 Français morts au cours de la Grande Guerre.

La dépouille du Soldat inconnu est choisie au hasard parmi les corps de huit soldats ayant servi sous l’uniforme français, et qui n’ont pu être identifiés. Ces corps ont été exhumés dans les huit régions où se sont déroulés les combats les plus meurtriers : en Flandres, en Artois, dans la Somme, en Île-de-France, au Chemin des Dames, en Champagne, à Verdun et en Lorraine. C’est à Auguste Thin, pupille de la Nation et plus jeune engagé de son régiment, que le ministre des Pensions, Primes et Allocations de guerre André Maginot demande de choisir, parmi les huit cercueils, celui qui sera inhumé sous l’Arc de triomphe.

La cérémonie de l’arrivée du Soldat inconnu

Le 11 novembre 1920, le Soldat inconnu arrive solennellement à l’Arc de triomphe. Il est inhumé sous l’arche le 28 janvier 1921. Il est décoré de la médaille militaire, de la croix de guerre et de la Légion d’honneur. La flamme du souvenir est allumée le 11 novembre 1923 par André Maginot, devenu ministre de la Guerre et des pensions. Elle est ravivée tous les jours à 18h30 au cours d’une cérémonie organisée par l’association La flamme sous l'Arc du Triomphe.

Samedi 10 Novembre 2018 - 20:12





Nouveau commentaire :
Twitter