Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le futur empereur du Japon en France pour une visite d'une semaine


Vendredi 7 Septembre 2018 modifié le Dimanche 9 Septembre 2018 - 00:36

Le prince héritier japonais Naruhito, qui deviendra empereur en mai, est arrivé vendredi à Lyon, dans le centre-est de la France, pour une visite officielle d'une semaine dans le pays, et notamment au château de Versailles où il sera reçu par le président Emmanuel Macron.




Le fils de l'actuel souverain Akihito a atterri à l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry peu après 16H00 (14h00 GMT), accueilli sur le tarmac par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, ancien maire de la ville.

Il passera la journée de samedi à Lyon, où il doit visiter les locaux d'une association pour le développement de la langue et de la culture japonaises, ainsi que le musée des Tissus.

Lors de ce séjour d'une semaine, qui marque le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France, le prince héritier doit se rendre dimanche dans un domaine viticole bourguignon, et lundi à Grenoble (Alpes françaises), dans un centre du Commissariat à l'énergie atomique (CEA).

Il rejoindra ensuite la capitale mardi. Mercredi, il sera reçu au château de Versailles par le président et passera la journée de jeudi en région parisienne, d'où il repartira vendredi pour le Japon.

En juillet, Emmanuel Macron avait prévu de recevoir le Premier ministre Shinzo Abe, qui devait inaugurer la saison Japonismes 2018, vaste série d'événements culturels célébrant les 160 ans des relations franco-nippones. Mais M. Abe avait dû annuler son déplacement en raison des inondations meurtrières dans l'ouest du Japon.

Le prince Naruhito, 58 ans, est le fils aîné de l'actuel empereur du Japon, Akihito, et de son épouse, l'impératrice Michiko. Ce dernier, âgé de 84 ans, abdiquera en mai en vertu d'une loi d'exception qui lui permet de céder de son vivant le trône du Chrysanthème à son fils aîné.
Vendredi 7 Septembre 2018 - 17:06

Avec afp




Nouveau commentaire :
Twitter