Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le fisc français décide de redresser Microsoft pour un montant de 600 millions d'euros


Jeudi 31 Août 2017 modifié le Vendredi 1 Septembre 2017 - 08:35

Le géant informatique américain Microsoft a été épinglé par le fisc français qui a décidé un redressement à son encontre de l'ordre de 600 millions d’euros, rapporte l'hebdomadaire français L'Express dans son dernier numéro.




Le fisc français décide de redresser Microsoft pour un montant de 600 millions d'euros
Le fisc a notifié ce redressement à la filiale française du géant informatique pour des activités publicitaires facturées depuis l'Irlande à des clients français.

Il s’agit là du deuxième plus haut montant jamais réclamé par l'administration fiscale française à une multinationale du numérique, après un redressement de 1,115 milliard d'euros, toujours objet de recours devant la justice, décidé récemment à l’encontre de Google.

Les prestations dénoncés par le fisc français portent, selon le magazine, sur l'achat de bandeaux publicitaires sur internet ou de mots-clefs sur son moteur de recherche Bing et sur Yahoo!, Microsoft France n'ayant agi que comme un agent commercial dans ces transactions réalisées par Microsoft Ireland Operations.

Réagissant, le groupe américain a assuré qu'il "agit dans le respect des lois et règlements de tous les pays au sein desquels (il) opère, travaillant en relation étroite avec les administrations fiscales locales afin de s'assurer du parfait respect de la législation locale".

Fort bien implanté en France, Microsoft n'a payé que 32,2 millions d'euros d'impôt sur les sociétés en France l'année dernière, d'après L'Express.

Le président Emmanuel Macron s’était engagé, dans son programme de campagne de la présidentielle, à "imposer les grands groupes internet sur leur chiffre d'affaires réalisé en France". Il avait aussi promis d’agir pour "la création d'un marché unique du numérique en Europe".
Jeudi 31 Août 2017 - 17:27





Nouveau commentaire :
Twitter