Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le chef du HCR salue l'engagement fort du Maroc pour la réussite du prochain forum mondial sur les réfugiés


Mercredi 9 Octobre 2019 modifié le Jeudi 10 Octobre 2019 - 09:42




Le Haut-Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Filippo Grandi, a salué mercredi à Genève l'engagement fort du Maroc pour la réussite du premier forum mondial sur les réfugiés, prévu les 17 et 18 décembre prochain à Genève.

Réagissant à la déclaration du Maroc prononcée par l'ambassadeur représentant permanent du Royaume à Genève, Omar Zinber, lors du débat général de la session du comité exécutif du HCR, M. Grandi a rendu un vibrant hommage aux efforts consentis par le Maroc sur la question migratoire et le rôle essentiel joué par le Royaume pour l'adoption du pacte mondial global de Marrakech.

Il a, de même, mis en avant, les avancées réalisées par le Royaume dans la mise en oeuvre de la stratégie nationale d'Immigration et d'Asile.

Revenant sur sa visite au Maroc à l'occasion de l'adoption dudit pacte mondial sur la migration (décembre 2018), M. Grandi a mis en avant ses échanges constructifs avec les autorités politiques marocaines au sujet de la politique d'asile lancée par le Royaume, soulignant que cette politique constitue un modèle à suivre en la matière.

Dans l'allocution prononcée au nom du Maroc, M. Zniber a tenu à souligner que le Royaume, animé par une ferme volonté, apportera une contribution substantielle pour la réussite du Premier Forum Mondial sur les Réfugiés.

Concernant l’organisation du Segment de haut niveau sur l’apatridie au cours de cette session, il a rappelé que le Maroc a abrité, à Casablanca, le 4 juillet dernier, une réunion préparatoire de la région MENA visant à présenter les progrès accomplis de la campagne J'appartiens pour l'élimination de l'apatridie, et à encourager les États et les autres parties prenantes à prendre des mesures supplémentaires pour faire face à l'apatridie au cours des cinq années restantes de la campagne.

Il a relevé, également, que "le Maroc partage les préoccupations de son environnement continental, et rappelle que l’Union Africaine avait déclaré 2019 «Année des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées: pour des solutions durables au déplacement forcé en Afrique», réaffirmant ainsi l'engagement des Chefs d'État et de Gouvernement africains à œuvrer pour la recherche de solutions durables au déplacement forcé sur le continent".

Dans le cadre de sa stratégie nationale d’Immigration et d’Asile, initiée et impulsée par SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a lancé un programme global de régularisation, permettant à des dizaines de milliers de personnes de bénéficier de la scolarisation de leurs enfants dans les institutions publiques, l’accès à la formation professionnelle et à l’emploi, la création d’associations et de coopératives, ainsi que l’extension de leur couverture médicale de base, a-t-il souligné.

Dans un autre registre, M. Zinber a réitéré, lors de ce débat général, l'appel du Maroc pour l'enregistrement des populations des camps de Tindouf.

"La situation des populations des camps de Tindouf ne peut pas être occultée. Le pays hôte persiste à s’opposer à toute solution durable, et continue de conditionner la tenue de l’enregistrement au règlement politique global du différend régional sur le Sahara marocain", a-t-il dit.

"Cette conditionnalité constitue une violation des règles statutaires et juridiques du HCR et représente, également, un défi au consensus international sur la nécessité de dissocier les questions humanitaires des considérations politiques", a relevé le diplomate marocain.


Mercredi 9 Octobre 2019 - 18:19





Nouveau commentaire :
Twitter