Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le Royaume-Uni commence à rapatrier de Syrie ses orphelins de jihadistes


Jeudi 21 Novembre 2019 modifié le Vendredi 22 Novembre 2019 - 19:39




Les orphelins britanniques dont les parents sont morts en Syrie en tant que combattants du groupe État islamique (EI) ont commencé à être rapatriés au Royaume-Uni, a annoncé jeudi le Ministre des Affaires étrangères Dominic Raab.

"Ces orphelins innocents sont des enfants qui n'auraient jamais dû connaître la guerre", a-t-il écrit dans un communiqué, "nous avons facilité leur retour à la maison, car c'est la bonne chose à faire".

Il s'agit désormais de "leur donner le soutien nécessaire pour revenir à une vie normale", a-t-il ajouté, confirmant que les premiers enfants étaient sur le point d'être renvoyés au Royaume-Uni.

Un tweet de l'administration kurde en Syrie avait déjà affirmé plus tôt dans la journée que "trois orphelins britanniques de parents combattant au sein de l'EI" avaient été remis aux autorités de leur pays.

Le ministère des Affaires étrangères, sous pression depuis un mois après la publication d'un rapport de l'ONG Save The Children, n'a pas donné plus de détails dans l'immédiat sur l'avancement de ces rapatriements, ni sur ceux à venir.

Dans ce rapport, l'ONG avait révélé qu'au moins 60 jeunes Britanniques étaient bloqués dans le nord-est de la Syrie, soit deux fois plus que ce qui avait été estimé jusque-là.

Le ministre en charge du Brexit, David Davis, avait déclaré lors d'un débat parlementaire le mois dernier que ces enfants risquaient de "se transformer en terroristes" s'ils n'étaient pas ramenés et pris en charge, plaidant aussi pour ceux qui n'étaient pas orphelins et qui "méritaient la protection du Royaume-Uni".

Save the Children s'est réjouie du sauvetage de ces orphelins, ajoutant qu'ils pourront désormais "avoir une chance se remettre et d'avoir une enfance heureuse".

"Chaque enfant sauvé est un triomphe de la compassion face à la cruauté", a jugé une des responsables de l'ONG, Alison Griffin, appelant à ne pas oublier ceux "toujours bloqués en Syrie dans des conditions épouvantables".

Selon Marie-Dominique Parent, une responsable du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, entre 700 et 750 enfants nés de parents ressortissants de l'UE sont retenus dans des camps du nord-est de la Syrie, dont 300 Français. Au Danemark, le premier bébé de parents jihadistes vient d'être rapatrié jeudi.
Jeudi 21 Novembre 2019 - 22:25

Atlasinfo (Source afp)




Nouveau commentaire :
Twitter