Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le Nobel de littérature au Britannique Ishiguro, auteur des "Vestiges du jour"


Jeudi 5 Octobre 2017 modifié le Vendredi 6 Octobre 2017 - 07:28

Ecrivain des illusions et de la mémoire, le Britannique d'origine nippone Kazuo Ishiguro, auteur des "Vestiges du jour" adapté avec succès au cinéma, a été consacré jeudi par le prix Nobel de littérature.




Le Nobel de littérature au Britannique Ishiguro, auteur des "Vestiges du jour"
Kazuo Ishiguro, 62 ans, "a révélé, dans des romans d'une puissante force émotionnelle, l'abîme sous notre illusoire sentiment de confort dans le monde", a commenté en français la secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise, Sara Danius, sous les ors de la salle de la Bourse à Stockholm.

L'écrivain, qui recevra neuf millions de couronnes (845.000 euros), s'est dit "formidablement flatté".

Il a raconté qu'il était à son bureau lorsque son agent l'a appelé pour lui apprendre la nouvelle. "J'ai cru qu'il s'agissait d'un canular. Je n'y ai pas cru pendant un bon moment", a-t-il expliqué au cours d'une conférence de presse improvisée à son domicile londonien.

"C'est un honneur magnifique, principalement parce que cela signifie que je marche dans les pas des plus grands écrivains de tous les temps", a-t-il déclaré à la BBC.

Qualifié de "chef-d'oeuvre" par l'Académie suédoise, son roman le plus connu, "Les vestiges du jour" (1989), a été porté à l'écran en 1993 par James Ivory avec Anthony Hopkins et Emma Thompson et salué par le prestigieux Man Booker Prize qui récompense une oeuvre de langue anglaise.

Il y évoque le sacrifice de la vie d'un majordome au service de son maître, un aristocrate anglais que ses sympathies nazies laissent ruiné à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Kazuo Ishiguro, "c'est le Kubrick de la littérature [...], il invente un monde nouveau à chaque livre, et c'est ce qui fait de lui l'un des auteurs les plus puissants et passionnants de l'époque", s'est réjoui l'éditeur et critique littéraire Florent Georgesco sur la radio France Culture.

Né en 1954 au Japon, à Nagasaki, ville martyre rasée par la bombe H en 1945, Kazuo Ishiguro est arrivé en Grande-Bretagne en 1960 où son père, océanographe, était amené à travailler. Son oeuvre témoigne de cette double culture.

Il aimerait désormais collaborer à l'écriture de bandes dessinées. "Je suis en discussion pour travailler sur un roman graphique, ce qui est assez excitant pour moi parce que c'est quelque chose de nouveau et ça me renvoie à mon enfance japonaise, quand je lisais des mangas", a-t-il dit à la presse.

Zen nippon doublé de flegme britannique, lunettes à monture noire et pull assorti, cet auteur discret qui se rêvait en chanteur pop à textes comme Bob Dylan ou encore Leonard Cohen passe pour être un des meilleurs stylistes de sa génération, lui dont la langue maternelle n'était pas l'anglais.

Jeudi 5 Octobre 2017 - 21:16





Nouveau commentaire :
Twitter