Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









"Le Maroc vu du ciel", diffusé sur France 2, a été suivi par près de 3 millions de personnes


Vendredi 23 Juin 2017 modifié le Samedi 24 Juin 2017 - 13:45

Le documentaire de Yann Arthus-Bertrand, photographe, réalisateur et militant écologiste français, a été suivi, le jeudi 22 juin sur France par près de trois millions de téléspectateurs. Comble de l'ironie, sa diffusion a suscité l'ire d'Alger et de ses acolytes car le documentaire englobait deux villes des provinces du sud du Royaume: Laâyoune et Dakhla.




"Le Maroc vu du ciel", un véritable petit bijou de plus de 85 minutes, a été réalisé par Yann Arthus-Bertrand et coproduit par la chaîne 2M. Le documentaire nous dévoile des paysages imprenables et époustouflants du royaume.

De l’oasis de Fint au Lac de Lalla Takerkoust, en passant par le col de Tizi N'Tichka jusqu’aux tumultes des grandes villes marocaines, la caméra de Yann Arthus-Bertrand a capturé des images inédites retraçant l'histoire et la beauté d'un pays millénaire.

Les images de Yann Arthus-Bertrand, ont été accompagnées du commentaire d'une grande richesse du journaliste franco-marocain Ali Baddou qui a retrouvé des lieux familiers où il avait passé une partie de son enfance, tout en découvrant pour la première fois des paysages fabuleux.

Le voyage débute dans les villes impériales, comme Meknès, Fès, pour se poursuivre le long de la côte Atlantique, avant de gagner les montagnes de l'Atlas, Marrakech, le Rif et la Méditerranée.

Le documentaire invite à découvrir les anciennes médinas de certaines villes du Royaume notamment à Fès, où les tanneries traditionnelles constituent l’une des spécificités de cette cité spirituelle.

Le film s’arrête également sur la place jemaa El-Fna inscrite sur le liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi que l’ancienne médina de Rabat, mettant en avant la richesse du patrimoine andalou et méditerranéen du Royaume.

Ce périple invite à la découverte d’un Maroc qu’on ne connaît pas si bien et appelle à la réflexion, à la contemplation et à la remise en question quant à la nécessité de préserver la richesse naturelle du royaume. Il évoque aussi les grands projets initiés dans le Royaume notamment dans les provinces du Sud, en montrant que le pays est aujourd’hui un chantier à ciel ouvert, notamment la centrale solaire de Ouarzazate, le pont Mohammed VI de Rabat, ainsi que le développement de plusieurs secteurs économiques dont la pêche et l’évolution des cultures sous serres notamment à Dakhla.

A noter que ce documentaire a été diffusé mercredi soir dans sa version arabe par la chaîne 2M.
Vendredi 23 Juin 2017 - 04:47





Nouveau commentaire :
Twitter