Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le Maroc poursuivra ses efforts "pacifiques et solidaire" avec les membres du Mouvement des pays non-alignés (Bourita)


Vendredi 28 Septembre 2018 modifié le Samedi 29 Septembre 2018 - 10:35

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita a réaffirmé, mercredi à New York, l'engagement du Maroc à poursuivre ses efforts pacifiques et solidaires avec ses frères, membres du Mouvement des pays non-alignés.




S'exprimant lors d'une réunion tenue en marge de la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies sous le thème "l'adhésion à la Charte des Nations Unies et les principes du Mouvement des pays non-alignés: la route vers une culture de la paix", M. Bourita a affirmé que le Maroc, en tant que pays attaché à la Charte des Nations Unies et défenseur des principes du Mouvement, restera fidèle à ses engagements de poursuivre ses efforts pour l'instauration de la paix et de la solidarité avec les autres membres du mouvement.

Le Royaume reste convaincu que la réalisation des objectifs et des aspirations communs du mouvement, est tributaire du renforcement du rôle de ce conclave à travers la contribution agissante de ses membres pour faire face aux défis entravant la concrétisation d'un monde plus pacifique, équilibré, équitable et humain, a même d’assurer la dignité aux peuples des pays membres du Mouvement et une vie plus pacifique et plus juste, source d’espoir dans un avenir meilleur pour les générations montantes.

Pour le ministre, le Maroc, de par son attachement aux principes et objectifs du Mouvement, n’épargne aucun effort pour promouvoir la culture de maintien de la paix et de la sécurité internationales à travers ses rôles et positions politiques en faveur de solutions de différends internationaux et aux efforts de réconciliation pour l’aboutissement à une paix globale en adhérant aux résolutions de la légitimité internationale y afférentes.

L'engagement permanent du Maroc dans les opérations de maintien de la paix, a-t-il dit, illustre l’importance que le Royaume accorde à cette question dans sa politique étrangère et internationale.

C’est aussi l'un des aspects de sa contribution aux efforts internationaux pour maintenir la paix et promouvoir la stabilité, sur la base des objectifs et orientations des Nations Unies et conformément aux dispositions de la Constitution du Royaume, en particulier le respect de l’intégrité territoriale des États, a-t-il dit, faisant observer que le Maroc tient à s’impliquer dans les opérations de maintien de la paix à un caractère humanitaire.

Dans ce contexte, souligne M. Bourita, le Royaume a l’honneur d’assumer la mission de coordination du Mouvement des pays non-alignés relative au maintien de la paix et salue à cette occasion, l’implication et le soutien de tous les États membres à cette action, devenue aujourd’hui une référence incontournable dans toutes les discussions et négociations relatives au maintien de la paix.

Il a indiqué que le Maroc, et en vertu de son appartenance responsable aux organes de l'Union africaine, a mis la promotion de la paix dans le continent au cœur de sa politique étrangère, illustrant ainsi son engagement envers ses confrères africains, conformément aux résolutions des Nations Unies et aux principes et objectifs du mouvement, en les aidant à trouver des solutions globales et réalistes aux questions de la paix et de la sécurité dans le continent.

Il a noté, à cet égard, que l'élection du Maroc membre du Conseil de sécurité de l'Union africaine pour la paix constitue un gage de la confiance eu égard à son expérience requise en la matière, reconnue et appréciée aux niveaux africain et international.

Evoquant les obligations arabes et islamiques du Royaume, le ministre a fait savoir que la défense de la cause palestinienne arrive en tête des préoccupations et des efforts que le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Président du Comité d'Al Qods, n’a eu de cesse de déployer afin de maintenir le statut juridique de la ville sainte d’Al Qods, et le maintien des symboles religieux sacrés, et la défense de son identité spirituelle et culturelle, comme un espace de tolérance et de coexistence entre les religions.

Et d’ajouter que le Maroc est constamment soucieux d’instaurer une paix juste et globale dans la région conformément aux principes de la légalité et aux résolutions internationales y afférent, ce qui nécessitent d’éviter tout ce qui est de nature à exacerber les sentiments de frustration et de déception qui font le lit de l’extrémisme et du terrorisme, à porter atteinte à la stabilité précaire dans la région et à amenuiser l’espoir de voir éclore des pourparlers fructueux à même de concrétiser la vision de la communauté internationale sur une solution à deux États.

Le choix de la thématique de cette réunion dénote encore une fois de la centralité de la question de la préservation de la paix et de la sécurité internationales pour le Mouvement des pays non-alignés, a estimé M. Bourita, soulignant que l'importance accordé par le Mouvement à cette question trouve sa justification dans son rôle accru en matière de rétablissement de la paix et de la sécurité, à travers le soutien des actions des Nations Unies et le respect de sa charte par ses membres sur la base de leurs engagements relatifs au respect de la souveraineté, de l'unité nationale et de l’intégrité territoriale des États, de l’égalité souveraine des États, à la non-ingérence dans les affaires intérieures des États, au règlement pacifique des différends et au non-recours à la force ou à la menace de recours à la force.

L'attachement du Mouvement à la charte des Nations Unies se justifie également par sa conformité avec les principes de Bangkok, qui sont les fondements de la politique étrangère de ses membres, a-t-il dit, notant que ces principes ont toujours servi au sein du Mouvement comme règles et code de conduite pour faire face aux menaces considérables au maintien de la paix et la sécurité internationales, dont les crises politiques et économiques et la prolifération des armes de destruction massive.

Ce qui confirme aussi la pertinence et l'actualité de ce sujet, selon le ministre, c'est que l'avenir du multilatéralisme, basé sur des règles communes et dont les fondements ont été établis par l'ONU depuis sa création en 1945 pour résoudre les crises internationales, connait actuellement des dysfonctionnements qui entravent la concrétisation de son esprit et ses buts.

Pour M. Bourita, les anomalies de l'ordre international actuel confirme la pertinence des choix du Mouvement en prévalant la culture de la paix, du dialogue et des négociations dans la réalisation des aspirations des peuples du monde pour un avenir meilleur dans le cadre de la coexistence pacifique et la réconciliation pour la consolidation de la paix.

Et le ministre de relever que le Mouvement, malgré ses réalisations dans ce domaine, est appelé à redoubler d'effort et à formuler davantage de propositions pour combler les anomalies de multilatéralisme, dans le cadre de l'organisation des Nations Unies qui demeure, pour le Royaume du Maroc, une instance indispensable pour résoudre les différends internationaux et faire face aux défis communs.

Le Mouvement des non-alignés doit également s'adapter aux différentes évolutions et mutations rapides de la politique internationale, et accompagner les mécanismes de règlement de conflit entre ses membres, à travers l'échange de bonnes pratiques et le renforcement de ses capacités d'action pour relever les défis de l'avenir, a-t-il ajouté.
Vendredi 28 Septembre 2018 - 09:03

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter