Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le Maroc peut jouer un rôle unique dans l'Initiative "la Ceinture et la Route" (diplomate chinois)


Jeudi 30 Août 2018 modifié le Vendredi 31 Août 2018 - 12:52




Le Maroc peut jouer un rôle unique dans l'Initiative "la Ceinture et la Route" et constitue une plateforme idéale pour les entreprises chinoises en quête de nouveaux marchés, a souligné l'ambassadeur de Chine au Maroc, M. Li Li.

"Cette initiative offre une bonne opportunité pour le développement des relations sino-marocaines, qui constituent une partie importante de la coopération élargie entre la Chine et les pays arabes", a indiqué le diplomate lors d'une récente interview accordée à l’agence de presse chinoise Xinhua à l'occasion du prochain sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA), prévu les 3 et 4 septembre à Pékin.

L'initiative, proposée par la Chine en 2013, vise à construire un réseau de commerce et d'infrastructures reliant l'Asie à l'Europe et à l'Afrique le long des anciennes routes commerciales de la Route de la soie.

Le Maroc a signé un protocole d'accord avec la Chine en 2017 pour promouvoir l'Initiative "la Ceinture et la Route", devenant ainsi le premier pays du Maghreb à signer un tel document.

L’ambassadeur chinois a souligné que les relations "amicales" entre Pékin et Rabat se sont considérablement renforcées ces dernières années, notamment après la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Pékin en 2016 et la mise en place d'un partenariat stratégique entre les deux pays.

Selon M. Li, le potentiel d'approfondissement de la coopération économique et commerciale entre la Chine et le Maroc est "énorme", à l'heure où les industries automobile, aérospatiale, textile et autres du Maroc entrent dans une nouvelle phase de développement.

"La coopération entre la Chine et le Maroc met l'accent sur le bénéfice mutuel et le développement commun", a relevé le diplomate, exprimant sa confiance dans la perspective de la coopération entre les deux pays.

La Chine est le troisième partenaire commercial du Maroc avec un commerce bilatéral qui s'est élevé à 3,8 milliards de dollars américains en 2017.

"Le cadre économique favorable aux investisseurs, la situation géographique favorable, la culture sociale confortable et l'environnement politique stable attirent de plus en plus d'entreprises chinoises dans le Royaume", a fait savoir l'ambassadeur.

Depuis la mise en œuvre de la politique marocaine d'exemption de visa pour les citoyens chinois en juin 2016, le nombre de touristes chinois au Maroc a augmenté rapidement.

Près de 120.000 touristes chinois ont visité le Maroc en 2017, selon le bureau de l'Office national marocain du tourisme (ONMT) à Pékin. Au cours des cinq premiers mois de cette année, le nombre de touristes chinois en visite au Maroc a atteint 100.000.

Selon M. Li, l'augmentation du nombre de touristes chinois a non seulement apporté des devises au Maroc, mais a également favorisé la compréhension mutuelle entre les deux peuples.

D'autre part, il a souligné que le sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine sera "un accélérateur important pour promouvoir la coopération sino-africaine et les relations sino-marocaines en particulier".

La Chine et l'Afrique sont confrontées à la fois aux opportunités et aux défis du développement, a indiqué M. Li, précisant que le sommet de Pékin "deviendra un nouveau point de départ pour la coopération sino-africaine".

Tenu sous le thème "La Chine et l’Afrique: vers une communauté encore plus forte avec un avenir commun grâce à une coopération gagnant-gagnant", le sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine connaitra la participation d'un grand nombre de dirigeants africains, ainsi que le président de la Commission de l'UA, le Secrétaire général de l'ONU et 27 organisations internationales et régionales africaines.

La Chine s'appuiera sur ce sommet pour aligner l'initiative "la Ceinture et la Route" sur l'Agenda 2063 de l'Union africaine (UA), sur le Programme de développement durable à l'horizon 2030 de l'ONU, et sur les stratégies de développement respectives des différents pays africains.
Jeudi 30 Août 2018 - 15:20





Nouveau commentaire :
Twitter