Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le Maroc lance à Dakar le projet de création d'un Centre de formation dédié à l’entreprenariat


Mardi 8 Novembre 2016 modifié le Mercredi 9 Novembre 2016 - 16:56

Le roi Mohammed VI et le président sénégalais Macky Sall ont présidé, mardi à Dakar, la cérémonie de lancement du projet de création d’un Centre de formation dédié à l’entreprenariat, un projet qui confirme l'engagement royal en faveur d'une coopération Sud-Sud solide, agissante et solidaire, ainsi que la signature d’un protocole d’accord pour la création du Centre.




Ce protocole d’accord a été signé, côté sénégalais, par le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, M. Mamadou Talla et, côté marocain, par M. Mostapha Terrab, président délégué de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, et M. Larbi Bencheikh, directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Au début de cette cérémonie, le président délégué de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, M. Mostapha Terrab, a souligné dans une allocution le partage de savoir-faire et d’expérience entre les partenaires marocains et sénégalais.

Ce Centre, qui sera réalisé au niveau du nouveau pôle urbain de Diamniadio (Dakar), a-t-il relevé, dispensera un cursus en aval de formations techniques visant la création d’entreprises, notant que le futur établissement assurera la formation de 300 jeunes par an à l’entrepreneuriat, l’accompagnement de 100 jeunes porteurs de projets pour la création de leurs entreprises, outre un module de formation dans les métiers du tourisme, avec une capacité initiale de 100 étudiants/an.

Fruit d’un partenariat entre la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable, le ministère sénégalais de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, et l’Office de la Formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), ce centre de formation bénéficiera aux jeunes (18-35 ans) issus de milieux défavorisés et en échec scolaire, ainsi qu’aux lauréats de formation professionnelle ou de qualification, a indiqué M. Terrab.

Cursus de formation adapté au contexte local

Le parcours de formation et d’accompagnement du Centre consiste en trois principales étapes, à savoir la sélection des candidats et leur orientation (formation «Soft Skills», modules entrepreunariat), le choix des porteurs de projets (accompagnement individualisé au montage des projets, stage d’immersion), et l’accompagnement pour la création d’entreprises (mécanisme d’appui au financement, mentorat et coaching entrepreneurial), a fait savoir M. Terrab.


Le Centre proposera ainsi un cursus de formation adapté au contexte local et alternant cours fondamentaux (management, comptabilité...) et stages pratiques et ce, dans l’objectif de la création d’entreprises, a-t-il précisé, notant qu’à l’issue de ce cycle de formation, les jeunes formés disposeront d’outils leur permettant de créer et pérenniser leurs entreprises, ce qui fluidifiera leur intégration professionnelle et sociale.

Organisation à but non lucratif, la Fondation qui met le développement humain au cœur de sa stratégie d’action, mène une vingtaine d’initiatives dans sept pays (Sénégal, Mali, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Côte d’Ivoire, Gabon et Madagascar) et œuvre en faveur de la promotion de l'accès à la santé et à l'éducation, du développement socio-économique de ces pays, et de l’élaboration de programmes de lutte contre la pauvreté, a rappelé M. Terrab.

Dans le domaine de la santé, M. Terrab a cité comme projet inaugural de la Fondation, la construction et l’équipement de la clinique d’ophtalmologie Mohammed VI de Dakar, ouverte en 2013, affirmant que 16.000 consultations médicales et 800 opérations ophtalmologiques sont effectuées chaque année au sein de cette structure hospitalière qui assure également une formation continue du personnel médical.

La Fondation compte également à son actif la construction et l’équipement d’une clinique périnatale à Bamako, d’un hôpital « Mère et Enfant» à Conakry, et un Centre de restauration pour les patients hospitalisés (en projet) au Rwanda, outre la donation de médicaments et d’équipement biomédical au profit des autorités sanitaires du Sénégal, de Côte d’Ivoire, du Gabon et de Guinée-Bissau, a-t-il dit.

Au niveau du Sénégal, le président délégué de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable a fait état de la construction d’un point de débarquement aménagé de la pêche artisanale à Soumbedioune à Dakar, notant que ce projet dont les travaux de terrassement et de construction sont en cours, sera livré fin 2017.

Mardi 8 Novembre 2016 - 17:49





Nouveau commentaire :
Twitter