Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le Mali remercie le Maroc pour son appui dans le cadre de la gestion de la crise politique


Vendredi 9 Mars 2018 modifié le Vendredi 9 Mars 2018 - 07:23




Le Mali remercie le Maroc pour son appui dans le cadre de la gestion de la crise politique
Le Mali remercie le Maroc pour son appui dans le cadre de la gestion de la crise politique, a déclaré jeudi à Rabat, le premier ministre malien, Soumeylou Boubeye Maïga.

"Le Mali demeure reconnaissant du soutien précieux du Maroc, notamment son assistance humanitaire, politique et diplomatique au sein du Conseil de sécurité de l'ONU", a souligné le responsable malien, qui co-présidait avec le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, une réunion plénière à l'occasion de la visite de travail et d'amitié qu'il effectue dans le Royaume à la tête d'une importante délégation.

Les deux pays développent une coopération qui se distingue par son dynamisme, sa densité et sa diversité, a relevé M. Boubeye Maïga, soulignant que la visite du Roi Mohammed VI en 2014 au Mali et celle du président malien au Maroc constituent des "tournants majeurs et décisifs" dans le renouveau et le repositionnement de la coopération bilatérale entre les deux pays.

Il s’est, à cet égard, félicité de la concrétisation, depuis ces visites, des engagements pris et des initiatives nouvellement engagées, a-t-il dit, faisant savoir que son pays se réjouit des progrès importants dans le domaine de l’insémination artificielle des animaux grâce au soutien personnel du Roi qui a gracieusement offert une importante quantité de doses et assuré la formation au Maroc de spécialistes maliens dans ce domaine.

Le gouvernement malien sollicite la poursuite de ce programme pour l’amélioration de la race bovine et le traitement approprié de la production laitière, a indiqué M. Boubeye Maïga, rappelant aussi la réalisation de la clinique prénatale et la construction en cours d’un centre de formation professionnelle au Mali, deuxième infrastructure majeure qui s’inscrit dans l’esprit du programme d’urgence social du président malien orienté vers la satisfaction des besoins fondamentaux des populations.

"Le fleurent emblématique de la coopération maroco-malienne se concentre, sans nul doute, dans les secteurs bancaire et de la télécommunication, en tant qu'exemple du partenariat exemplaire sud-sud", a-t-il dit, déplorant, toutefois, les difficultés et les obstacles qui empêchent les secteurs privés dans les deux pays de tirer profit de la plénitude des opportunités et du formidable potentiel qu’offrent les deux économies.

Les deux pays sont appelés à œuvrer de concert de manière à élargir le spectre et les horizons des relations bilatérales en créant le cadre législatif et réglementaire susceptibles de renforcer leur attractivité, a-t-il indiqué.

Le responsable malien a aussi accordé une attention toute particulière aux efforts conjoints et aux opérations de coopération régionale pour répondre plus efficacement aux défis régionaux et globaux en matière de sécurité, de mobilité et de réchauffement climatique.

La persistance du terrorisme, du crime transfrontalier et la gestion des flux migratoire dans la région sahélo-saharienne demeure une source de préoccupation car elle entrave les efforts de développement des pays de la région et constitue un obstacle à leur intégration et à la coopération régionale, d’où la nécessité de mutualiser les efforts comme jamais auparavant pour apporter les meilleures réponses à ces défis et faire de "nos territoires des espaces de paix, de stabilité et de croissance partagée", a souligné le premier ministre malien.

Ont pris part à cette réunion plusieurs membres du gouvernement marocain et les membres de la délégation accompagnant M. Boubeye Maïga.

M. El Othmani a eu auparavant des entretiens en tête à tête avec le premier ministre malien.

Cette visite sera marquée par la signature de plusieurs accords de coopération couvrant différents domaines.
Vendredi 9 Mars 2018 - 06:38





Nouveau commentaire :
Twitter