Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le Cap Vert soutient l'adhésion du Maroc à la CPLP et la CEDEAO


Lundi 11 Septembre 2017 modifié le Mardi 12 Septembre 2017 - 10:17




Le Cap Vert soutient l'adhésion du Maroc à la CPLP et la CEDEAO (Luis Filipe Tavares)
Le Cap Vert soutient l'adhésion du Maroc à la CPLP et la CEDEAO (Luis Filipe Tavares)
Le Cap Vert soutient l'adhésion du Maroc à la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) et à la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a affirmé, lundi à Rabat, le ministre capverdien des Affaires étrangères, Luis Filipe Tavares.

"Le Cap Vert va assumer, l'année prochaine, la présidence de la CPLP (...). On va travailler pour faire en sorte que le Maroc soit membre associé de cette communauté", a déclaré M. Tavares à la presse au terme d'une rencontre avec la secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta. Il s'agit, selon lui, d'un dossier "important" qui intéresse le Maroc et le Cap Vert, assurant que son pays "va soutenir cette candidature" aussi bien que celle d'adhésion à la CEDEAO.

"Le Cap Vert a déjà manifesté à SM le Roi Mohammed VI notre volonté de soutenir cette candidature", a insisté le chef de la diplomatie capverdienne, faisant savoir que son pays travaille pour assumer la présidence de la commission de la CEDEAO à partir de février 2018. "Nous soutenons le Maroc comme nous l'avons toujours fait dans les instances internationales telles que l'Union africaine (UA) et l'ONU et nous allons continuer de soutenir le Royaume dans ses efforts pour qu'il puisse jouer son rôle important dans le cadre de l'UA et de ses différentes instances et aussi au niveau de la CEDEAO et la CPLP", a-t-il poursuivi.

Le responsable capverdien, qui s'est réjoui des relations bilatérales importantes et fondées sur la confiance mutuelle, a fait savoir que son pays veut renforcer la présence d'entrepreneurs marocains au Cap Vert dans divers domaines comme l'agriculture, le tourisme et les énergies renouvelables.

"Le Maroc peut compter sur le Cap Vert dans tous les dossiers internationaux importants (...)", a-t-il assuré, formulant l'espoir de visiter le Maroc, en 2019, en compagnie du chef de l'Etat capverdien, en vue de développer davantage les relations bilatérales.

Le ministre a également exprimé le vœu de recevoir le Roi Mohammed VI au Cap vert.

Le Cap Vert souhaite mettre en place un mécanisme politico-diplomatique de consultation sur tous les sujets afin de défendre les intérêts communs des deux pays, a conclu M. Tavares.

De son côté, Mme Boucetta a qualifié ses échanges avec le ministre capverdien des Affaires étrangères de "très fructueux", notant que ces discussions, marquées par un dialogue ouvert, témoignent de la qualité des relations unissant le Maroc et le Cap Vert.

L'entrevue a porté aussi sur les moyens de renforcer les relations bilatérales, a relevé Mme Boucetta, précisant que plusieurs secteurs ont été identifiés à cette occasion, notamment le tourisme, l'éducation, l'agriculture, le sport et la coopération judiciaire.

Les deux parties se sont mises d'accord pour rapprocher les opérateurs économiques des deux pays et œuvrer pour le développement du continent africain, tout en mettant la population africaine au centre de toutes les préoccupations, a-t-elle ajouté.


Atlasinfo avec MAP
Lundi 11 Septembre 2017 - 18:49





Nouveau commentaire :
Twitter