Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








La politique sociale de la MAP, un pilier majeur de sa nouvelle stratégie


Dimanche 9 Juillet 2017 modifié le Lundi 10 Juillet 2017 - 20:24




La politique sociale  de la MAP, un pilier majeur de sa nouvelle stratégie
Le plan de modernisation mené par l’Agence marocaine de presse MAP depuis 2011 a fait de l’élément humain à la fois un centre d’intérêt qu’il faut traiter en véritable capital et un pilier du déploiement de sa nouvelle stratégie.

La MAP a ainsi favorisé l’émergence en son sein d’une action sociale audacieuse et transparente, executée par la "Fondation MAP" qui est un symbole du renouveau et de l'efficience. Sa création en 2013 marqua le nouvel élan de l’action de l’Agence au profit de son capital humain actif et de son personnel retraité et de leur famille, avec pour mission de contribuer à la promotion du bien-être de ses membres, leur épanouissement social, culturel et sportif sur la base d’un socle qui consacre les principes de la transparence et de l’universalité.

Pour le Directeur Général de l’Agence, M. Khalil Hachimi Idrissi, "la politique sociale de la MAP est exécutée par la Fondation MAP, une institution exécutive qui est le bras armé de la MAP dans ce domaine". "A la différence de l'association, qui par le passé présidait aux affaires sociales de l'Agence et dont la gestion est actuellement devant la justice, la Fondation n'est pas une structure représentative pour éviter les graves errements du passé mais une structure exécutive qui fonctionne sur la base de la transparence, l'efficience et de la responsabilité", a fait observer M. Hachimi Idrissi, soulignant que "le lien entre la responsabilité et la reddition des comptes est la base de la philosophie et de l’action de la Fondation MAP.".

"Aujourd'hui, la Fondation MAP par la qualité de ses services "premium" et novateurs est sans conteste une des entreprises publiques les plus avancée dans ce domaine", a estimé M. Hachimi Idrissi. Et d’affirmer : "Nous avons gagné le défi de l'universalité des prestations et de leur adaptation aux vrais attentes des bénéficiaires. Des prestations de haute valeur ajoutée sont aujourd'hui offertes à tous, contrairement au passé, dans la transparence et l'égalité".

La Fondation couvre un champ large des besoins et des intérêts du capital humain de la MAP, à commencer par une assurance maladie pour son personnel expatrié qui absorbe environ le quart de son budget annuel.

Les autres actions menées par la Fondation sont relatives notamment à la la couverture complémentaire en matière de retraite et de mutuelle et l’aide sociale d’urgence à des cas particuliers sur la base de critères définis.

Le budget consacré à ce type d’actions sociales représente plus des deux-tiers du budget total de la Fondation.
Afin de consolider la culture de performance et de rétribution au sein de l’Agence, la Fondation MAP a également instauré des "Prix de mérite". Il s’agit du prix de mérite « OMRA », du prix de l’Excellence Scolaire, et du prix du Baccalauréat, en plus de la bourse Fondation MAP attribuée à partir de 2017 à 2 bacheliers distingués par des mentions.

De plus, la Fondation permet aux salariés et retraités d’accéder, sur la base de conventions, à des prestations diverses notamment l’abonnement à des clubs de sport de renommée, l’accès à des installations d’estivages ou à des installations sportives, outre l’organisation annuelle d’une colonie de vacances au profit des enfants du personnel.

Grace à cette vision complémentaire, la MAP a réussi à mettre à la disposition de son capital humain les outils nécessaires au développement de carrière et à l’épanouissement professionnel et personnel.

En témoigne le nombre important et la qualité des profils des candidatures reçues à chaque concours lancé par la MAP, qui montre que l’Agence est devenue attractive pour les profils à haut potentiel, en dépit de la grille de rémunération faible.
Ces profils sont attirés par le modèle mis en place, le climat social serein, la transparence garantie pour le développement du plan de carrière, sans oublier les avantages sociaux dignes d’une grande multinationale.

Par ailleurs, consciente de l’importance de la gestion participative et en vue de traduire dans les faits sa nouvelle vision stratégique, la MAP a renforcé son dispositif de bonne gouvernance par l’élaboration de chartes spécifiques et la création d’organes appropriés dans le but d’imprimer davantage de transparence et d’approche participative à son mode de management du capital humain et des choix éditoriaux.

C’est ainsi que des organes nouveaux de gouvernance ont vu le jour, à l’instar du Conseil de la Rédaction, instance réservée exclusivement aux journalistes pour donner des avis sur les questions liées au fonctionnement des services rédactionnels (centraux et extérieurs), la programmation éditoriale, la mobilité et la promotion internes, l'évaluation de la performance individuelle, et les nominations aux postes de responsabilité.

Le Conseil Paritaire de Gestion (CPG) est également un organe consultatif créé dans ce sens, et réservé au personnel non journaliste. Il aide à la prise de décision dans le cadre d’une approche participative visant à consolider l’esprit de dialogue et les valeurs d’équité et de transparence.

La MAP s’est également doté d’un comité d’entreprise (CE) qui constitue le cadre légal du dialogue social et de toute concertation avec les partenaires sociaux de l’Agence ; en plus d’un comité de sécurité et d’hygiène (CSH) avec pour mission notamment de promouvoir un système de responsabilité interne sur lequel est fondée la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail.

Les syndicats ayant déposés auprès de la MAP le dossier administratif de leur bureau syndical local, siègent régulièrement à ces comités et participent à la prise de décision. Les recommandations émanant de ces comités ont toujours été adoptées par la Direction Générale de la MAP.

Par ailleurs, la MAP a instauré, dans le cadre de son plan de modernisation, les outils de gestion des ressources humaines, à même d’assurer l’équité et la transparence à tous les niveaux. En droite ligne de ce nouveau processus, la MAP s’est doté d’un référentiel des emplois et des compétences qui a permis de mener une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) de définir avec précision les profils à recruter et la cartographie humaine à atteindre pour être au diapason des standards internationaux.

La MAP a également mis en place un système moderne d'appréciation de performance dont les outils essentiels sont un entretien individuel et un support d'évaluation bilingue, avec le maintien de la même enveloppe budgétaire réservée à la prime annuelle.

L’agence a aussi fait de la formation un vecteur de performance et favorisé la mobilité et la capacité d’adaptation. Elle a également mis en place un nouveau système d’appréciation de la performance individuelle et en fait une composante fondamentale de son mode de management des Ressources Humaines afin de mieux rétribuer la performance de ces cadres et journalistes.

(Avec MAP)

Dimanche 9 Juillet 2017 - 19:38





Nouveau commentaire :
Twitter