Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








La justice française décidera le 30 décembre de la libération sous caution ou non de Saad lamjarred, la justice américaine statuera le 23 décembre sur l’abandon ou non des poursuites


Jeudi 22 Décembre 2016 modifié le Jeudi 22 Décembre 2016 - 20:57

La chambre d’accusation près du Tribunal de grande instance Paris doit statuer le 30 décembre sur le refus du juge des libertés d’accorder la liberté sous caution à la star marocaine de la chanson Saad Lamjarred, a appris jeudi Atlasinfo de sources proches du dossier.

par Hasna Daoudi




Début décembre, les avocats de Saad Lamjarred avaient introduit une nouvelle demande de mise en liberté sous caution. Cette demande avait été refusée par le juge des libertés, a-t-on précisé à Atlasinfo.

Les avocats du chanteur ont fait appel de cette décision. Une audience a donc été fixée le 30 décembre.

La confrontation avec la jeune femme de 20 ans, qui accuse le chanteur de viol et de violences aggravées, n’est toujours pas programmée, indique-t-on de sources proches du dossier. Ce retard serait dû aux différentes commissions rogatoires toujours en cours, selon ces mêmes sources.

Quant au volet américain de cette affaire, une audience est prévue le 23 décembre. Le procureur doit de son côté t statuer sur l’abandon ou non des charges retenues contre le chanteur pour des faits similiares qui se seraient déroulés à New York en février 2010.

La victime présumée américaine s’était désistée suite à un accord à l’amiable, conclu avec le chanteur en juillet dernier.

Moral à zéro

Âgé de 31 ans, Saad Lamjarred, dont les clips ont été visionnés des centaines de millions de fois sur internet, avait été mis en examen le 28 octobre à Paris pour « viol aggravé » et « violences volontaires aggravées » et placé en garde à vue.
Deux jours avant, une jeune femme de 20 ans avait porté plainte affirmant avoir été agressée quelques heures plus tôt

par le chanteur dans la chambre d'hôtel de ce dernier. Saad Lamjarred, qui devait se produire le 29 octobre en concert à Paris, avait alors été interpellé.

La cour d'appel de Paris avait confirmé, le 7 novembre, le placement en détention provisoire du chanteur de pop marocain Saad Lamjarred, qui a été écroué à la prison Fleury-Mérogis en région parisienne.

Conformément aux réquisitions du parquet général, la chambre de l'instruction de la cour d'appel avait confirmé le placement en détention provisoire qui avait été ordonné par un juge des libertés et de la détention (JLD).

En attendant, la famille de Saad lamjarred, son père l'artiste Bachir Abdou, et sa mère l'actrice, Nezha Regragui, ainsi que l'assistance du chanteur ont droit à trois visites hebdomadaires.

Quant à l'état psychique de la star marocaine, "le moral n'est pas au beau fixe. Il est complètement démoralisé", nous-t-on confié.

Jeudi 22 Décembre 2016 - 10:53





Nouveau commentaire :
Twitter