Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








La Mauritanie dément officiellement avoir refusé d'accréditer le nouvel ambassadeur du Maroc


Mardi 26 Septembre 2017 modifié le Mercredi 27 Septembre 2017 - 08:30




HAMID CHABAR
HAMID CHABAR
Le ministre mauritanien de la Culture et de l’Artisanat, porte –parole du gouvernement, Mohamed lemine Ould Cheikh, a démenti les rumeurs selon lesquelles son pays aurait refusé d’accréditer le nouvel ambassadeur du Maroc.

Au cours d’une conférence de presse tenue hier soir à Nouakchott, le ministre a précisé que l’accréditation de l’ambassadeur du Maroc n’a pas été refusée et que les rumeurs véhiculées étaient fausses, rappelant que le Royaume du Maroc a formulé une demande d’accréditation de son ambassadeur désigné, Hamid Chabar.

Et d'ajouter qu’il s’agit d’une demande qui passe par la procédure normale qui aura une réponse dans les plus brefs délais.


Mohamed Ould Bouamatou
Mohamed Ould Bouamatou
Des informations publiées dans la presse algérienne avaient fait état d'un refus supposé de la Mauritanie d’accréditer l’ambassadeur du Maroc sur la base d’un froid entre les deux pays.

Nouakchott avait demandé à Rabat l'expulsion de deux Mauritaniens de son territoire, dont l'homme d'affaires Mohamed Ould Bouamatou, cousin du président mauritanien et principal artisan de son élection.

La thèse du pouvoir mauritanien en place est que Mohamed Ould Bouamatou serait derrière le rejet par les sénateurs d'un projet de révision constitutionnelle prévoyant la suppression de la Haute chambre, et l'accuse également de financer des opposants au président Ould Abdel Aziz. Les autorités mauritaniennes ont même franchi un autre pas en délivrant un mandat d’arrêt contre lui.

Selon les observateurs, ces mesures coercitives ont été prises dans la perspective de la prochaine bataille de l'élection présidentielle, prévue en 2019.


Mardi 26 Septembre 2017 - 20:14

Par Samir Amor




Nouveau commentaire :
Twitter