Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









La Libye veut renforcer la coopération économique avec le Maroc (ministre libyen)


Lundi 11 Novembre 2019 modifié le Mardi 12 Novembre 2019 - 09:51




La Libye veut renforcer la coopération économique avec le Maroc (ministre libyen)
La Libye veut renforcer et développer la coopération avec le Maroc dans le domaine économique et de l'investissement, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre libyen du Plan, Taher al-Juhaimi.

Le gouvernement entend donner la possibilité aux investisseurs étrangers potentiels, notamment du Maroc, de s'informer des opportunités économiques offertes par la Libye et de nouer des partenariats avec leurs homologues libyens pour pouvoir contribuer à l'oeuvre de développement et de reconstruction du pays, a indiqué M. al-Juhaimi à l'ouverture du premier forum international libyen sur l'économie et l'investissement au Maroc.

"La Libye reste un pays prometteur pour les investisseurs", a assuré le ministre, relevant que le gouvernement est en train de réviser son plan de développement quinquennal en redéfinissant les priorités de quelque 4.000 projets d'une valeur globale de l'ordre de 100 milliards de dollars.

"Nous nous apprêtons à lancer un programme de reconstruction globale avec l'appui de plusieurs organisations internationales dont la Banque Mondiale", a-t-il dit, ajoutant que le pays aspire attirer des investisseurs privés tant libyens qu'étrangers pour mettre en œuvre ce plan de développement.

Le ministre a en outre affirmé que la priorité sera accordée à des secteurs vitaux comme l'éducation, la santé, l'habitat, les services de base et les projets d'infrastructures, notant que dans le secteur du pétrole et du gaz, les investissements devront atteindre les 12 milliards de dollars lors des cinq prochaines années.

La Libye envisage également de développer les énergies renouvelables particulièrement solaire ainsi que les stations de dessalement de l'eau, a-t-il fait savoir, ajoutant que tous ces projets sont ouverts à la participation des investisseurs privés étrangers.

Pour sa part, le président de la Fédération des chambres marocaines de commerce, d'industrie et de services (FCMCIS), Omar Moro, a fait part de la disposition du secteur privé marocain à déployer tous les efforts nécessaires et à intensifier les contacts avec les partenaires libyens pour examiner les domaines de coopération et les projets communs d'investissement.

Il a également souligné sa volonté d'oeuvrer en faveur du renforcement des opportunités d'affaires et de contribuer au processus de reconstruction et de dynamisation de l'investissement et de l'économie en Libye.

M. Moro a fait observer que les échanges commerciaux entre le Maroc et la Libye ne dépassent pas les 100 millions de dollars au titre de l'année 2018, ce qui exige davantage d'efforts pour mettre à profit le potentiel à l'export des deux pays.

De son côté, le président du Conseil d'administration de l'Union générale des chambres de commerce, d'industrie et de l'agriculture de Libye, Mohamed Rayed, a exprimé le souhait des opérateurs économiques libyens de tirer profit de l'expérience pionnière du Maroc dans le domaine du développement de l'investissement ainsi que de son Statut avancé auprès de l'Union européenne, appelant à cet égard à la mise en place de partenariats et de projets communs entre hommes d'affaires marocains et leurs homologues libyens.

Le premier forum international libyen sur l'économie et l'investissement au Maroc s'est ouvert, lundi à Rabat, avec la participation de plus 400 personnes de 12 pays représentant les secteurs public et privé et les différents domaines économiques libyens.

Ce forum vient confirmer la solidité des relations de coopération et de partenariat entre les pays du Maghreb et leur profondeur stratégique pour la Libye.

Le choix du Maroc pour abriter cette manifestation économique de deux jours s'explique par le rôle prépondérant du Royaume dans l'appui et la réussite du dialogue inter-libyen qui s'est tenu à Skhirat et qui a débouché sur la signature de l'accord politique libyen en décembre 2015.

Les travaux de ce forum s'articulent autour de plusieurs sessions de travail axées sur les principaux défis auxquels fait face l'économie libyenne ainsi que sur les moyens de tirer profit de l'expérience réussie du Maroc en matière de développement économique et de l'investissement.

Diverses thématiques seront examinées à cette occasion notamment les orientations futures des secteurs du pétrole et du gaz ainsi que des énergies renouvelables en Libyen et les opportunités d'investissement prometteuses offertes dans ce domaine.

Les participants devront également débattre des pistes à même de renforcer l'investissement et la confiance entre le secteur privé libyen et les opérateurs économiques internationaux notamment à travers la signature de conventions de coopération et de protocoles d'accords entre les entreprises libyennes et leurs homologues internationales.
Lundi 11 Novembre 2019 - 19:02





Nouveau commentaire :
Twitter