Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









La France commémore en grande pompe le centenaire de l'armistice


Vendredi 9 Novembre 2018 modifié le Vendredi 9 Novembre 2018 - 22:31




La France commémore, dimanche, en grande pompe, le centenaire de la signature de l’armistice (11 novembre 1918) qui a mis fin à la première guerre mondiale.

En vue de garantir pleine réussite à cette commémoration, une Mission du centenaire de la première guerre mondiale avait été mise en place dans la perspective de préparer et de mettre en œuvre le programme de cet événement.

C’est ainsi que cette Mission, groupement d’intérêt public créée en 2012, avait pour principale tâche d’organiser de 2014 à 2018 les temps forts du programme commémoratif décidé par le gouvernement français.

Avec plus de 2000 projets labellisés par la Mission du centenaire, en France et à l’étranger, l’année 2018 est - avec 2014- l’année où la mobilisation a été la plus forte depuis le lancement du centenaire de la Grande Guerre, souligne-t-on de source officielle française.

Mais c’est bel et bien la commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918 qui constituera le point d’orgue de cette mobilisation sans précédent. Cet événement devra réunir plus de 60 chefs d'Etat et de gouvernement.

A cette occasion, le président français Emmanuel Macron prononcera, dimanche 11 novembre, une allocution sous le célèbre Arc de Triomphe à Paris avant de convier ses pairs de par le monde à un Forum de la Paix qui sera ouvert symboliquement par la chancelière allemande.

Ce Forum a vocation à devenir un rendez-vous annuel à Paris afin de promouvoir un "multilatéralisme refondé, réformé".

M. Macron "a souhaité que la célébration de l'armistice de 1918 soit l'occasion pour les chefs d'Etat et de gouvernement d'échanger sur la paix aujourd'hui, sur la façon dont nous devons nous organiser collectivement, agir pour promouvoir une paix durable mais aussi pour les autres biens communs, pour un développement juste et partagé, un climat préservé", souligne-t-on à l'Elysée.

En amont de la journée de commémoration, le président français a entamé le 5 novembre une "itinérance mémorielle" dans plusieurs lieux symboliques de la Grande Guerre, l'occasion de promouvoir une Europe forte et pacifique. L'itinérance se terminera à Paris avec l'ouverture d’un sommet international sur la paix à La Villette.

D’aucuns en France ont regretté l'absence de parade militaire lors de cette commémoration. Mais du côté de l'Élysée l’on a affirmé préférer mettre l'accent sur la paix et la réconciliation franco-allemande.

"L'héritage de 14-18, c'est à la fois la victoire, c'est de ne pas avoir cédé et c'est aussi celui de la paix. Ce qu'on n'a pas réussi à faire totalement après 14-18, c'est qu'on n'a pas réussi à bâtir la paix", a affirmé M. Macron dans un récent entretien à des quotidiens régionaux.

La célébration de cet événement sera en outre marquée par une cérémonie, le 10 novembre, à laquelle participera la chancelière allemande, dans la clairière de Rethondes, à Compiègne (Oise) où fut signé l'armistice du 11 novembre 1918 entre les forces alliées et l'Allemagne qui sonna la fin de la Grande Guerre.

Dimanche, plus de 120 dignitaires étrangers seront réunis à Paris pour se souvenir mais aussi penser le monde d’aujourd’hui à l’aune des enseignements de 1918 et des cent dernières années.

Dans le cadre de la première session du Forum de Paris pour la Paix, ils imagineront et construiront, avec la société civile, des solutions novatrices pour un multilatéralisme refondé.

Le Forum a vocation à devenir le rendez-vous annuel des projets, idées et initiatives qui contribuent de manière effective à une meilleure coopération internationale sur les grands enjeux globaux, à une mondialisation plus juste et plus équitable et à un système multilatéral plus efficace et à la légitimité renforcée.

Paradoxalement, la commémoration du centenaire de la fin de la première guerre mondiale célébrera la paix et la réconciliation entre les peuples.

Le sens de cette commémoration, ce n'est pas de célébrer la victoire de 1918, mais plutôt de mettre l'accent sur la réconciliation franco-allemande et la paix retrouvée entre Européens, estime-t-on à la présidence de la République.

Vendredi 9 Novembre 2018 - 13:28





Nouveau commentaire :
Twitter