Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









L'ouvrage "Le Maroc face au printemps arabe" de Khalil Hachimi Idrissi présenté à Casablanca


Vendredi 7 Décembre 2018 modifié le Samedi 8 Décembre 2018 - 00:08




L'ouvrage "Le Maroc face au printemps arabe" de Khalil Hachimi Idrissi présenté à Casablanca
L’ouvrage "Le Maroc face au printemps arabe, chronique du mouvement du 20 février 2011" du journaliste et écrivain Khalil Hachimi Idrissi, a été présenté, jeudi soir, à Casablanca, en présence d'une pléiade de personnalités.

Sept années après le printemps arabe, ce livre, paru récemment aux éditions "La croisée des chemins", regroupe les éditoriaux qui avaient été publiés dans le quotidien "Aujourd’hui le Maroc" entre juillet 2009 et juin 2011. On y retrouve les réponses à nombreux questionnements que l’on pourrait se poser quant à la genèse du Mouvement du 20 février, ses attentes, ses aspirations et ses résultats.

Dans l’avant-propos de cet ouvrage, composé de 266 pages, l’auteur souligne: "L’histoire est, probablement, l’addition de petits bouts de textes qui, mis en commun, peuvent produire du sens. Ces éléments additionnés dans une certaine logique, souvent chronologique, arrivent rétrospectivement à renseigner sur une période où le tumulte empêchait la compréhension".


L'ouvrage "Le Maroc face au printemps arabe" de Khalil Hachimi Idrissi présenté à Casablanca
Ce livre retrace une étape importante de l’histoire du Maroc marquée par la manifestation des revendications des jeunes descendus dans la rue pour revendiquer une vie digne dans le sillage du printemps arabe, a fait savoir M. Hachimi Idrissi, au cours de cette présentation tenue dans la librairie "Carrefour des livres".

L’ouvrage, qui pose un certain nombre de questions en termes de sciences humaines à travers un appareillage critique et analytique, constitue une initiative visant à restituer au lecteur les événements de cette époque afin de saisir le réel au jour le jour, a-t-il relevé.

L’auteur, qui a par la même occasion passé en revue les différentes mutations qu’a connues le Maroc depuis 2011, a souligné que la nouvelle Constitution est l’incarnation d’une volonté venue en réponse de l’ensemble des revendications.

Pour sa part, le président de l'Union professionnelle des éditeurs du Maroc (UPEM), Abdelkader Retnani, a indiqué que cet ouvrage est une description des évènements de 2011 avec pour but de s’arrêter sur les leçons à tirer de ces événements.

Il s’agit d’une initiative importante à laquelle le jeune public, notamment les étudiants, peut s’intéresser pour en tirer profit et se doter des moyens pour pouvoir aller de l’avant, a-t-il dit.

Dans la préface de l’ouvrage le politologue et professeur universitaire Mustapha Sehimi explique que M. Hachimi Idrissi était, à cet égard, "un guetteur, un lanceur d’alerte de ce spasme collectif généré et recyclé au Maroc et dont l’onde de choc avait frappé la Tunisie, l’Égypte, la Syrie, le Liban, etc."

"Par touches successives, il a senti, puis vu, la bourrasque venir, sans prescience bien sûr, mais parce qu’il avait sans doute subodoré son inévitabilité dans les latitudes de notre espace régional propre", relève-t-il.

La création du Mouvement du 20 février a été induite par la construction graduelle d’un "espace public virtuel", dont les cheminements sont "complexes et laborieux",fait-il observer, notant que, de plus en plus, ce créneau se développe à la suite du développement et du foisonnement de multiples formes de participation politique non institutionnelles.

Khalil Hachimi Idrissi, natif de Casablanca, s’est très tôt engagé dans le développement des médias (Maroc Hebdo International, Aujourd’hui le Maroc…). Il a été président du jury du Grand prix national de la presse (2007) et de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (2008-2011). Il est directeur de l’Agence marocaine de presse (MAP) et Grand officier de la confrérie des Gutenberg.
Vendredi 7 Décembre 2018 - 16:15

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter