Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









L'émission "STAND UP" dans la ligne de mire de la HACA : HARO sur le racisme ordinaire


Mercredi 6 Février 2019 modifié le Vendredi 8 Février 2019 - 00:43

Par Atlasinfo




Au Maroc, la Haute Autorité de la communication audiovisuelle se prépare à son baptême de feu. Selon nos informations, l’institution aux destinées de laquelle préside Latifa Akherbach vient de s’autosaisir après la diffusion d’un sketch dans l’émission « stand up » sur Al Oula, la première chaîne de télévision marocaine.

Aux relents xénophobes, le sketch en question met en scène les péripéties marocaines d’un migrant ivoirien, nommé « Kahlouch » (terme péjoratif= noiraud). Pour ce faire, le jeune comédien marocain, Abdellah Barkaoui, n’a rien épargné aux téléspectateurs et tous les préjugés y passent : le migrant a bien évidemment un fort accent africain prononcé, il a un rire idiot, ne transpire pas l’intelligence, se fait grassement insulter. L’image est caricaturale et tous les ressorts des stéréotypes sont appelés à la rescousse.

L’humour s’arrête-t-il là où commencent racisme et discrimination ? C’est la question à laquelle les nouveaux Sages de la HACA vont tenter d’apporter une réponse. Le questionnement n’est pas simple d’autant que l’émission est censée être une sorte de télé-crochet où des humoristes en herbe tentent décrocher le titre de champion devant un jury d’acteurs professionnels. Ici, entre la liberté d’expression et l’atteinte à la dignité de l’Autre, la frontière est bien mince.

Pour l’heure, le dossier est à l’instruction avant qu’il n’atterrisse devant le conseil supérieur de la communication audiovisuelle. Le temps de la HACA n’étant ni le temps médiatique ni celui des réseaux sociaux, l’instruction peut prendre plusieurs semaines.

A la HACA, une chose est sûre : ce sketch de « Stand up » ne passera pas sous silence. Pas question, explique-t-on, de se taire face à ce « racisme ordinaire » et ces petites tranches de discrimination couvertes par des rires gras.

Une ligne rouge a-t-elle été franchie ? « Le rire est parfois une arme efficace pour faire passer des messages terribles. Nous nous devons d’être vigilants par rapport à cela », prévient une source proche de la HACA, convaincue que l’humour sexiste, racial ou prenant les personnes handicapées comme cible est tout à fait condamnable.


Mercredi 6 Février 2019 - 14:09





Nouveau commentaire :
Twitter