Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









L'appel à un référendum sur l’indépendance de la Catalogne "illégal" et "opportuniste" (gouvernement espagnol)


Lundi 12 Septembre 2016 modifié le Lundi 12 Septembre 2016 - 23:27

La proposition exprimée par le président catalan Carles Puigdemont portant sur l'organisation d'un référendum sur l’indépendance de la Catalogne et d'"élections constituantes" l’année prochaine est "illégale" et "opportuniste", a estimé lundi la vice-présidente du gouvernement espagnol, Soraya Saenz de Santamaria.




e chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy
e chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy
La proposition du président de la Generalitat "ne fera que semer la division entre les Catalans", a souligné Mme Saenz de Santamaria, rappelant que la société catalane, à l’image de celle du Pays Basque, est "plurielle".

La vice-présidente du gouvernement en fonction, qui s’exprimait lors d’un meeting du candidat du Parti Populaire (PP) aux élections basques, Alfonso Alonso, a ajouté que la proposition de Puigdemont, qui "générera la tension au sein de la société catalane", est "totalement injuste" envers les habitants de cette région autonome du nord-est de l'Espagne.

Face à cette proposition qui reflète un "opportunisme radical", le gouvernement en fonction continuera à "défendre l’ensemble des Catalans et à chercher un modèle de vivre-ensemble harmonieux" entre toutes les composantes de la société.

De son côté, Alonso a exprimé son espoir de voir l’échec du processus d’indépendance de la Catalogne dissuader les aspirations sécessionnistes au Pays Basque, estimant que cette région "ne peut pas suivre la voie catalane". Il a appel à voter pour le Parti Populaire afin de garantir la préservation du Pays Basque des plans indépendantistes.

Le président de la Catalogne avait indiqué dimanche qu’il proposera une nouvelle fois au gouvernement central l’organisation d’un référendum sur l’indépendance de cette région du nord-est de l’Espagne.

Puigdemont a précisé qu’il s’agit du principal message qu’il compte transmettre au gouvernement central lors du vote de confiance auquel il se soumettra le 28 septembre au parlement régional.
Lundi 12 Septembre 2016 - 16:55





Nouveau commentaire :
Twitter