Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








L'accord de principe pour l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, une "reconnaissance de l’engagement personnel de SM le Roi dans la région" (Bourita)


Lundi 5 Juin 2017 modifié le Lundi 5 Juin 2017 - 12:57

L’accord de principe exprimé par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour l’adhésion du Maroc à ce groupement régional, se veut "une reconnaissance de l’engagement personnel de SM le Roi Mohammed VI dans cette région", a indiqué, dimanche à Monrovia, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Nasser Bourita.




L'accord de principe pour l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, une "reconnaissance de l’engagement personnel de SM le Roi dans la région" (Bourita)
Cette décision se veut une "reconnaissance d’un engagement personnel et d’un investissement de longue date de SM le Roi Mohammed VI dans cette région", a-t-il déclaré à la presse, au terme des travaux de la 51è conférence de la CEDEAO, couronnée par l’accord de principe donné par cette instance pour la demande d’adhésion du Royaume.

"Il s’agit d’une décision très importante par laquelle les pays membres de la CEDEAO ont lancé trois messages importants, à savoir leur accord de principe sur l’adhésion du Maroc à cette organisation, la reconnaissance des liens forts et multidimensionnels unissant le Royaume et les pays de la CEDEAO et, en particulier, l’invitation adressée à SM le Roi pour prendre part au prochain sommet de cette organisation", a-t-il dit.

"Avec cette décision, la phase politique dans laquelle les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont déclaré politiquement qu’ils sont favorables à cette adhésion, vient d’être achevée", a ajouté le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, notant que la prochaine étape est juridique, et au cours de laquelle la commission doit examiner les dispositions juridiques à adapter pour rendre cette adhésion effective, et le Maroc entreprendra, de son côté, un travail juridique par rapport aux textes fondateurs de la CEDEAO.

L’aspect technique permettra, quant à lui par la suite, de négocier les différents secteurs et domaines qui constituent l’acquis de la CEDEAO, a-t-il enchaîné.

Après avoir rappelé que le Souverain a effectué plus de 25 visites dans les pays de la CEDEAO depuis 2001, au cours desquels plus de 600 accords ont été signés avec les pays de la CEDEAO, M. Bourita a souligné qu’au niveau économique, le Maroc est aujourd’hui le premier investisseur dans cette région avec presque les deux tiers des investissements étrangers extérieurs du Maroc qui se concentrent dans cette région.

Au niveau de la coopération sécuritaire, militaire et des liens humains, a-t-il poursuivi, cette décision vient conforter cet investissement et ces liens entre le Maroc et les pays de la CEDEAO et ouvre une nouvelle perspective pour la coopération entre les deux parties.

"Après le retour du Royaume au sein de l’Union africaine en janvier dernier, la décision prise aujourd’hui par les chefs d’Etat membres de la CEDEAO conforte le Maroc et SM le Roi dans la politique africaine du Royaume et dans cette priorité accordée par le Souverain à l’Afrique, qui se trouve au cœur de la politique étrangère du Royaume", a conclu le ministre.


Par Rachid Maboudi
(MAP)
Lundi 5 Juin 2017 - 09:40





Nouveau commentaire :
Twitter