Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









L'Espagne lance un nouvel avertissement à ses ressortissants de quitter les "Camps de Tindouf" en Algérie


Lundi 2 Décembre 2019 modifié le Mardi 3 Décembre 2019 - 15:09




L'Espagne lance un nouvel avertissement à ses ressortissants de quitter les "Camps de Tindouf" en Algérie
L’Espagne a lancé, ce lundi 2 décembre, un nouvel avertissement à ses ressortissants pour leur demander de "quitter au plus vite" les camps de Lahmada-Tindouf (sud-est algérien), contrôlés par le Polisario, en raison d’un risque imminent d’attentat terroriste ou de rapt d'étrangers par des groupes jihadistes.

Le ministère espagnole des Affaires étrangères a recommandé à tous les voyageurs espagnols se trouvant dans la région des camps sahraouis de Tindouf, en Algérie, "de le quitter au plus vite".

La page "Conseils de voyage" du ministère espagnol a été modifiée ce matin pour alerter sur un risque " imminent d'enlèvements et d'attaques contre des Espagnols" dans la région algérienne.

L'Algérie a emboîté le pas à la mise en garde espagnole et confirmé l'alerte.

«Le gouvernement algérien a lancé une alerte de sécurité destinée à la mission des Nations unies" au Sahara (Minusro) indiquant un "plan en vue de kidnapper des étrangers dans les camps de réfugiés et dans les zones à l’est du mur des sables (Ndlr: dispositif de défense marocain pour se prémunir contre les incursions) recommandant une série de mesures visant à protéger les membres de la mission", rapporte lundi le site algérien TSA.

La mission de la Minurso
La mission de la Minurso
Les recommandations interviennent sur la base "d’informations relatives à la préparation d’enlèvements d’étrangers des camps de réfugiés et des zones situées à l’est du mur de sable et à la mise en place d’un plan pénal ciblant les intérêts espagnols dans les camps», indique le gouvernement dans une missive adressée à la Minurso, indiquent les mêmes sources.

Le gouvernement recommande notamment d’« arrêter tout mouvement après 22h (couvre-feu à 22h) sauf dans les cas d’urgence. Tout mouvement après 22h devrait se faire sous escorte », de « respecter les procédures et les protocoles de mouvement établis » ou encore de « suivre les procédures établies pour garer les véhicules de l’ONU »

Dans son communiqué de novembre dernier, le site du ministère espagnol des Affaires étrangères avait déjà relevé une "activité croissante des groupes terroristes" dans la région.

Dans une recommandation, le département espagnol des Affaires étrangères avait fortement recommandé "une extrême prudence" dans toute l'Algérie et demandé de "s'abstenir de se rendre dans certaines zones" qui se trouvent au sud, y compris les camps du Polisario et les frontières avec Mali, Niger, Libye, Mauritanie.

Le département avait conseillé également d'éviter les déplacements, à moins que cela ne soit une nécessite absolue, indiquant qu'il existe "un risque d'enlèvements et d'attaques terroristes dans tout le pays" (Ndlr: Algérie).

Par Atlasinfo

Lundi 2 Décembre 2019 - 21:18





Nouveau commentaire :
Twitter