Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









L'Espagne et le Maroc, un "excellent exemple" d'une relation forte et fructueuse entre deux pays amis (Sanchez)


Mardi 30 Juillet 2019 modifié le Mercredi 31 Juillet 2019 - 17:15




L'Espagne et le Maroc, un "excellent exemple" d'une relation forte et fructueuse entre deux pays amis (Sanchez)
L'Espagne et le Maroc constituent un "excellent exemple" de la manière dont le voisinage, avec ses particularités géographiques et historiques, peut se transformer en une relation forte et fructueuse entre deux pays amis, qui ont réussi à établir un sentiment de confiance mutuelle, a affirmé le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

"L'Espagne et le Maroc sont, aujourd'hui plus que jamais, deux pays unis par des liens multiples, non seulement dans le présent, mais dans le cadre d'une relation stratégique tournée vers l'avenir", a précisé M. Sanchez dans une tribune publiée mardi par le journal espagnol El Pais, sous le titre "L'Espagne et le Maroc: une relation stratégique".

Le secrétaire général du parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) a, à cet égard, souligné que le Maroc constitue aujourd'hui l'un des partenaires les plus importants de l'Espagne, notant que "les relations étroites qui unissent les deux pays sont fondées sur un ensemble d'intérêts communs, auxquels le gouvernement sortant avait accordé une attention particulière au cours de l'année écoulée".

"L'Espagne considère le Maroc comme un pays ami et un partenaire stratégique de premier ordre, avec lequel nous partageons le progrès, la prospérité et la sécurité, et nous œuvrons à consolider la stabilité en Méditerranée occidentale. Nous soutiendrons le Maroc dans ses relations avec l'Union européenne, tout en encourageant la dynamique des échanges économiques, sociaux et culturels entre nos deux pays dans tous les domaines", a insisté M. Sanchez.

Après avoir rappelé les deux visites qu'il avait effectuées au Maroc en novembre et décembre derniers, le chef de l'exécutif espagnol a mis en avant la visite de SM le Roi Felipe VI d'Espagne au Maroc, qui a été couronnée par la signature de plusieurs accords de coopération bilatérale dans plusieurs domaines, et permis de renforcer les relations fortes et profondes liant les deux pays à tous les niveaux.

"Notre coopération en matière de migration et de lutte contre le terrorisme est un exemple concret dans l'espace européen, qui est fondé sur la confiance et le respect mutuels et la communication permanente", a indiqué M. Sanchez, faisant savoir que cet excellent niveau de coopération est essentiel pour garantir la sécurité et contribuer à lutter contre toutes les menaces aux niveaux régional et international.

Il a, dans ce sens, souligné que le Maroc est un leader international en matière de migration, notant l'impératif de reconnaître "les efforts déployés par les autorités marocaines pour relever l'un des défis les plus préoccupants au monde, à savoir le phénomène de la migration irrégulière".

"Grâce aux efforts du Maroc dans ce domaine, le nombre de migrants clandestins a diminué de 33% au premier semestre de 2019, et ce pour la première fois depuis 2013", s'est-il félicité, relevant que "les bons résultats d'une action commune basée sur le principe de la responsabilité partagée, ainsi que la conviction que l'immigration irrégulière constitue un défi mondial qui nécessite des réponses collectives coordonnées, ont permis de renforcer notre engagement à continuer de coopérer avec le Maroc pour lutter contre les réseaux d'immigration clandestine, de traite des êtres humains et de criminalité organisée, et à développer de nouveaux canaux pour une migration régulière et sécurisée".

"L'Espagne a œuvré à élargir cette vision dans la sphère institutionnelle européenne. Ainsi, le gouvernement espagnol a préconisé l'adoption d'un nouveau cadre de coopération politique et financière à long terme entre l'Union européenne et le Maroc", a précisé M. Sanchez, ajoutant que son pays est "déterminé à adopter un nouveau cadre de relations devant permettre de refléter au mieux le rôle clé joué par le Royaume dans les multiples questions prioritaires pour l'UE".

Et de mettre en exergue la participation active de l'Espagne à la négociation de l'Accord agricole et de l'Accord de pêche durable entre l'UE et le Maroc, rappelant que les efforts déployés par son pays ont permis de débloquer quelque 140 millions d’euros par l'UE pour aider le Royaume à gérer les flux migratoires, et contribué à l'établissement de la déclaration commune du Conseil d'association Maroc-UE, qui témoigne de la volonté de donner une nouvelle dynamique aux relations bilatérales, afin d'instaurer un "partenariat euro-marocain de prospérité partagée".

M. Sanchez a, dans ce cadre, appelé à continuer à travailler dans un cadre d'avantages mutuels, à même de permettre au Maroc de maintenir ses bonnes relations avec l'Union européenne.

Il a souligné dans le même contexte que les relations économiques et commerciales entre l'Espagne et le Maroc se sont développées de manière continue, ce qui a permis à l'Espagne de devenir le premier partenaire commercial du Maroc.

"L'essence de nos relations repose sur les liens humains et culturels forts qui unissent les deux pays, ainsi que sur le rapprochement des deux peuples, les échanges culturels, l'esprit d'amitié et le respect mutuel", a-t-il fait savoir, saluant la dynamique des relations politiques et économiques entre l'Espagne et le Maroc.

"Aujourd'hui, les Marocains sont la première communauté d'étrangers résidant en Espagne, estimée à près d'un million de personnes", a noté M. Sanchez, précisant que "cela nécessite un effort considérable, en vue de renforcer les espaces de communication et de rapprochement entre nos cultures et nos communautés".

"L'Espagne et le Maroc ont établi de solides relations d'amitié et de coopération et nous devons continuer à renforcer ces liens, à travers la réalisation de projets communs devant favoriser le progrès et la prospérité des deux pays, et renforcer la stabilité dans la région de la Méditerranée occidentale", a-t-il préconisé.

"Le Maroc est un pays ami et un partenaire pour le présent et l’avenir", a dit M. Sanchez, estimant que "le voisinage entre les deux pays constitue, aujourd’hui plus que jamais, une opportunité et un défi à relever pour développer une relation juste et dynamique qui répond au mieux aux aspirations légitimes des deux peuples".
Mardi 30 Juillet 2019 - 14:36





Nouveau commentaire :
Twitter