Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Jordanie: trois policiers tués lors d'un raid contre une cellule "terroriste"


Samedi 11 Août 2018 modifié le Samedi 11 Août 2018 - 22:12




Trois policiers jordaniens ont été tués samedi lors d'un raid au nord de la ville d'Amman contre une cellule "terroriste" suspectée d'être impliquée dans une attaque la veille ayant coûté la vie à un autre membre des forces de sécurité.

Retranchés dans un immeuble de la ville de Salt (à 30 km au nord d'Amman), "les suspects ont refusé de se rendre et ont tiré des coups de feu en direction des forces de sécurité" puis fait détoner des engins explosifs qu'ils avaient préalablement placés dans l'édifice, a indiqué dans un communiqué la ministre d'Etat en charge des médias, Joumana Ghneimat.

Elle avait dans un premier temps affirmé qu'un membre des forces de sécurité avait été tué, avant de revoir le bilan à la hausse, avec un total de trois policiers tués.

"Plusieurs membres de forces de sécurité ont également été blessés, ainsi qu'un certain nombre de civils", a-t-elle ajouté, sans donner de précisions.

Selon des médias locaux citant de sources médicales, il y aurait une vingtaine de blessés à Salt.

Les forces de sécurité ont arrêté trois membres de la cellule "terroriste", a indiqué Mme Ghneimat, précisant que "l'opération était toujours en cours".

Ce raid a été mené après des informations faisant état de "l'implication de cette cellule terroriste dans l'incident d'al-Fuhais", selon le communiqué.

La ville de Salt se trouve à quelque km au nord de d'al-Fuhais où une attaque avait visé la veille des membres des forces de sécurité.

Une grenade de fabrication artisanale avait été placée sous le véhicule de la patrouille en charge de la sécurisation d'un festival de musique dans la région d'al-Fuhais (à 12 km à l'ouest d'Amman), selon le ministère de l'Intérieur.

Elle a tué un commandant et blessé six membres de la patrouille, a-t-il précisé dans un communiqué, en soulignant la détermination des autorités "à trouver les auteurs de cet acte lâche".

Samedi, le Premier ministre Omar al-Razzaz s'est rendu à la Direction des forces de sécurité où il a affirmé que son pays déploierait tous les efforts pour "pourchasser les terroristes et les traduire en justice".

"La Jordanie sera toujours en première ligne dans la lutte contre le terrorisme et les idées obscurantistes qui ciblent la vie d'innocents et essayent d'ébranler la sécurité et la stabilité".

Le royaume jordanien a joué un rôle clé dans la coalition menée par les Etats-Unis contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak, des pays voisins.

Il a été frappé par plusieurs attentats, dont un attentat suicide en 2016 revendiqué par l'EI qui avait tué sept soldats près de la frontière syrienne.
Samedi 11 Août 2018 - 22:11

afp




Nouveau commentaire :
Twitter