Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Jérusalem : Le Royaume-Uni "pas d'accord" avec la décision de Trump (May)


Mercredi 6 Décembre 2017 modifié le Mercredi 6 Décembre 2017 - 21:54




Le Royaume-Uni n'est "pas d'accord" avec la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël, qui n'est "d'aucune aide" pour le processus de paix avec les Palestiniens, a déclaré mercredi la Première ministre britannique Theresa May.

"Nous ne sommes pas d'accord avec la décision américaine de transférer son ambassade à Jérusalem et de reconnaître Jérusalem comme la capitale israélienne avant un accord final sur son statut", a indiqué Mme May dans un communiqué.

"Nous pensons qu'elle n'est d'aucune aide pour les perspectives de paix dans la région", a-t-elle ajouté, précisant que l'ambassade du Royaume-Uni en Israël resterait établie à Tel Aviv.

La décision du président Trump de reconnaître officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël, qui marque une rupture spectaculaire avec des décennies de diplomatie américaine, a suscité une vague de condamnations au sein de la communauté internationale, à l'exception de l'Etat hébreu.

"Notre position sur le statut de Jérusalem est clair et établi depuis longtemps: il devrait être déterminé dans le cadre d'un règlement négocié entre les Israéliens et les Palestiniens, et Jérusalem devrait être en fin de compte la capitale partagée des Etats israélien et palestinien", a rappelé Theresa May.

"Nous considérons Jérusalem-Est comme faisant partie des territoires palestiniens occupés", a-t-elle ajouté.

Le cheffe de l'exécutif britannique a toutefois dit "partager le désir du président Trump de mettre fin au conflit" et salué son engagement en faveur d'une solution dite à deux Etats.

Appelant au calme dans la région, elle a ainsi dit prendre note de "sa reconnaissance claire du fait que le statut final de Jérusalem (...) devra être négocié entre les Israéliens et les Palestiniens" et demandé aux Etats-Unis à "présenter des propositions détaillées" pour un accord de paix. (afp)

Mercredi 6 Décembre 2017 - 21:18





Nouveau commentaire :
Twitter