Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Jerada: Les forces de sûreté respectent la loi dans la gestion des manifestations (El Khalfi)


Jeudi 15 Mars 2018 modifié le Samedi 17 Mars 2018 - 07:36

Les forces de sûreté ont fait preuve d'un esprit élevé de maîtrise de soi et de retenue face aux manifestations et protestations qu'a connues la ville de Jerada (Maroc) et ont agi dans le cadre du respect de la loi, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.




Jerada: Les forces de sûreté respectent la loi dans la gestion des manifestations (El Khalfi)
Les forces de sûreté sont intervenues mercredi pour disperser un sit-in non autorisé à Jerada faisant suite à un autre sit-in dans les puits abandonnés (cendriers) et les éléments de la protection civile ont tenté de les en faire sortir avant que certains individus ne les ciblent par des jets de pierres tout en incendiant des véhicules, a précisé M. El Khalfi lors d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. Les évènements filmés par les manifestants eux-mêmes ne constituent pas une manifestation pacifique ni une pratique légale, a-t-il martelé.

Il a ajouté, en outre, que le ministère de l'Intérieur s'était engagé, après l'annonce de nombreuses mesures en réponse aux revendications légitimes de la population de Jerada, à n'intervenir pour disperser les manifestations ou rassemblements que dans le respect des dispositions légales, assurant qu'il est de la responsabilité légale du gouvernement de faire respecter la loi et de garantir les conditions permettant la mise en œuvre des mesures annoncées dans le cadre de l'alternative économique et de la résolution des problèmes sociaux. Le gouvernement a reconnu dès le début la légitimé des revendications et s'était engagé à trouver une alternative économique et à résoudre les questions urgentes, a-t-il dit, jugeant nécessaire une interaction positive avec le gouvernement en lui donnant l'occasion de mettre en œuvre ses engagements.

M. El Khalfi a rappelé, dans ce sens, les visites effectuées par le Chef du gouvernement et de nombreux ministres à la région, ainsi que la tenue d'une série de rencontres et de dialogues exhaustifs avec les manifestants, les élus et la société civile dans le cadre de l'écoute du gouvernement aux revendications, faisant observer qu'aucun rassemblement n'a été dispersé durant la précédente période.

Le ministre a également fait remarquer que plusieurs instances civiles et politiques avaient publié un communiqué dans lequel elles se sont dites satisfaites de la réponse du gouvernement aux demandes de retrait des licences et de résolution des impacts sociaux liés à la liquidation de la société de charbonnages à travers la mobilisation, dans le cadre de la Caisse nationale de retraites et d'assurances (CNRA), d'un budget de 2,5 millions de dirhams.

Le porte-parole du gouvernement a cité, en outre, l'achèvement de la cession des logements, l'étude d'aide aux patients souffrant de silicose qui utilisent des bouteilles d'oxygène, l'annulation d'amendes de retards de paiement, l'échéancier des arriérés et les revendications liées à l'électricité, à l'exception de la revendication de gratuité qui a été unanimement rejetée par le gouvernement.

Dans le cadre de l'instauration d'un programme de développement alternatif, une série de projets a été lancé, notamment au niveau énergétique avec la mise en place d'une carte géologique aidant à prospecter l'ensemble des ressources minières pouvant être exploitées, ainsi que le lancement du premier projet à l'échelle nationale d'enfouissement et de valorisation des déchets miniers, a-t-il poursuivi.

Sur le plan industriel, le ministre a ajouté que des travaux sont en cours pour préparer une zone industrielle au niveau de la ville, tandis que le volet agricole comprend la réalisation du grand projet de mobilisation de 3.000 hectares, dont 1.000 ha destinés aux jeunes. Dans cette même veine, M. El Khalfi a fait savoir que les coopératives ont enregistré 1.600 idées de projets à ce jour dans le cadre de l'assimilation de l'ensemble des personnes qui travaillaient dans les puits abandonnés et les cendriers.
Jeudi 15 Mars 2018 - 19:48





Nouveau commentaire :
Twitter