Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Israël: Netanyahu affirme vouloir annexer les colonies de Cisjordanie


Dimanche 7 Avril 2019 modifié le Dimanche 7 Avril 2019 - 21:13

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré samedi soir prévoir l'annexion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée en cas de réélection, à trois jours de législatives qui pourraient s'avérer serrées face à son rival centriste Benny Gantz.




Israël: Netanyahu affirme vouloir annexer les colonies de Cisjordanie
Dans un entretien sur la chaîne de télévision israélienne 12, M. Netanyahu (droite) a été interrogé quant à savoir s'il avait le projet d'annexer des colonies en Cisjordanie. Il a répondu par l'affirmative.

"J'appliquerai la souveraineté (israélienne) sans faire de distinction entre les (plus grands) blocs de colonies et les colonies isolées", a-t-il déclaré.

Un haut dirigeant de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, a estimé que la déclaration de M. Netanyahu n'était pas "surprenante".

"Israël va continuer à violer cyniquement la loi internationale aussi longtemps que la communauté internationale laissera l'Etat hébreu passer outre ses obligations en toute impunité, particulièrement avec le soutien de l'administration (américaine de Donald) Trump", a-t-il écrit sur Twitter.

Les colonies installées sur les territoires palestiniens occupés par Israël depuis 1967 sont illégales au regard du droit international et une grande partie de la communauté internationale voit en elles un obstacle majeur à la paix.

Leur annexion par Israël pourrait sonner le glas de la solution dite à deux Etats, c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien qui coexisterait avec Israël.

La Turquie a vigoureusement dénoncé dimanche les déclarations du Premier ministre israélien.

"La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé par Israël en violation du droit international", et ces propos qui "visent à glaner quelques voix (...) n'y changeront rien", a dit le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, sur Twitter.
Dimanche 7 Avril 2019 - 15:19

afp




Nouveau commentaire :
Twitter